Philosophie. Logique, Volume 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 325 - L'apparition de cet homme ne saurait être éloignée, et peutêtre même existe-t-il déjà. Celui-là sera fameux et mettra fin au...
Page 147 - L'autre est commune à tous les hommes et supérieure à eux : elle est parfaite, éternelle, immuable, toujours prête à se communiquer en tous lieux , et à redresser tous les esprits qui se trompent, enfin incapable d'être j amais ni épuisée , ni partagée , quoiqu'elle se donne à tous ceux qui la veulent.
Page 147 - Nous recevons sans cesse et à tout moment une raison supérieure à nous, comme nous respirons sans cesse l'air, qui est un corps étranger, ou comme nous voyons sans cesse tous les objets voisins de nous à la lumière du soleil , dont les rayons sont des corps étrangers à nos yeux.
Page 148 - Où est cette raison parfaite, qui est si près de moi et si différente de moi? Où est-elle? Il faut qu'elle soit quelque chose de réel ; car le néant ne peut être parfait, ni perfectionner les natures imparfaites? Où est-elle, cette raison suprême? N'est-elle pas le Dieu que je cherche?
Page 304 - ... je ramasse en un, autant qu'il est permis à ma faiblesse, toutes vos infinies perfections, ou plutôt cette perfection seule et infinie qui fait que vous êtes Dieu, le seul qui est, de qui tout est, en qui tout est, qui est heureux par lui-même.
Page 339 - mathématiques, on ne pénètre point « au fond de la philosophie ; sans la « philosophie, on ne pénètre point au « fond des mathématiques; sans les deux « on ne pénètre au fond de rien. » Quand Descartes, l'un des quatre grands mathématiciens, anathématise les mathématiques en ces termes : « Cette « étude nous rend impropres à la philo...
Page 28 - L'univers est gouverné par des lois stables; voilà le premier. L'univers est gouverné par des lois générales; voilà le second. « Il suit du premier que, connues en un seul point de la durée , les...
Page 67 - Invisibilia enim ipsius, a creatura mundi, per ea quae facta sunt, intellecta, conspiciuntur, sempiterna quoque ejus virtus et divinitas ; ita ut sint inexcusabiles.
Page 346 - L'infini qui ne fait qu'apparaître « dans la science l'éblouit; » il ya cette étroite disposition qui poussa Lagrange à écrire sa Théorie des fonctions analytiques, dégagée de toute considération d'infiniment petits, etc. ; il ya enfin cet étrange aveuglement des esprits d'une certaine nature, qui ne veulent point d'idées plus grandes que nous, et ignorent que, comme le dit Bossuet, « nous « n'égalons jamais nos idées, tant Dieu « a pris soin d'y marquer son infi
Page 283 - Plus « une parole ressemble à une pensée, « une pensée à une âme, une âme à Dieu,

Bibliographic information