Revue de Bretagne, de Vendée & d'Anjou, Part 1

Front Cover
Arthur La Broderie, Émile Grimaud
J. Forest, aîné, 1887 - Brittany (France)
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 417 - Il faut des saisies de terre et des enlèvements de meubles, des prisons et des supplices , je l'avoue : mais justice, lois et besoins à part, ce m'est une chose toujours nouvelle de contempler avec quelle férocité les hommes traitent d'autres hommes.
Page 27 - Anne, je vous ferai un présent. Je vous ferai présent d'un cordon de cire qui fera trois fois le tour de vos murs...
Page 433 - Le lendemain on essaya encore de construire des raz, sur lesquels on plaça le plus grand nombre d'hommes possible, mais on eut la douleur d'en voir périr plusieurs sans pouvoir leur donner aucun secours. On parvint cependant, avec beaucoup de peine, à mettre le grand canot à la mer ; vingt-cinq à trente hommes s'y embarquèrent et arrivèrent heureusement à terre; mais la force du vent s'opposa à ce qu'il pût revenir à bord prendre un nouveau chargement.
Page 473 - Bibliothèque de la ville, gracieusement mise à la disposition de la Société par M. le Maire de Rennes, et, le soir, par un banquet qui a réuni une trentaine des principaux membres.
Page 334 - Ancien président du tribunal civil de Quimper, viceprésident de la Société archéologique du Finistère, membre de la Société d'Émulation des Côtes-du-Nord.
Page 261 - Paris, dans une chapelle située au coin de la rue Saint-Jacques et de la rue des Noyers, où l'on gardait un morceau de sa robe.
Page 222 - Tout ce qui est dans le monde est concupiscence de la chair, concupiscence des yeux et orgueil de la vie...
Page 172 - Bulle de canonisation — rien de plus, rien de moins, — le tout jusqu'à présent inédit dans son ensemble, et constituant désormais la base nécessaire, la seule source sérieuse, pour tous les travaux qui seront entrepris ultérieurement sur saint Yves, son rôle, son caractère, encore si imparfaitement connus, et aussi sur son époque, dont la vie réelle, la physionomie originale se révèlent dans...
Page 120 - Me verse sur le sein une fraîcheur d'eau vive ; Je ne sais quelle odeur d'encensoir balancé, Quels sons d'orgue, affaiblis remontent du passé ; De grands piliers sculptés se dressent dans mon rêve, Un vieux chant du dimanche autour de moi s'élève, Me charme, et j'aperçois dans l'ombre du saint lieu Un jeune homme naïf à genoux devant Dieu...
Page 16 - Je porte à mon côté la tête de celui qui commandait l'attaque entre deux armées , [ la tête ] du fils de Kenvarc'h qui vécut magnanime. Je porte sur mon côté la tête d'Urien qui doucement commandait l'armée : sur sa poitrine blanche , un corbeau noir ! Je porte dans ma tunique la tête d'iirien qui doucement commandait la cour ; sur sa poitrine blanche le corbeau se gorge.

Bibliographic information