L'Énéide,

Front Cover
Chez Giguet et Michaud, 1804 - Aeneas (Legendary character)
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 70 - Et toi, fatal tissu, malheureux diadème, Instrument et témoin de toutes mes douleurs, Bandeau que mille fois j'ai trempé de mes pleurs, Au moins, en terminant ma vie et mon supplice, Ne pouvais-tu me rendre un funeste service?
Page 55 - N'eût fait que mettre enfin Satan à la raison : Et si Renaud, Argant, Tancrède et sa maîtresse N'eussent de son sujet égayé la tristesse.
Page 126 - Antenor potuit mediis elapsus Achivis Illyricos penetrare sinus atque intima tutus regna Liburnorum et fontem superare Timavi, unde per ora novem vasto cum murmure montis 245 it mare proruptum et pelago premit arva sonanti.
Page 234 - Et quorum pars magna fui. Quis talia fando Myrmidonum Dolopumve aut duri miles Ulixi Temperet a lacrimis ! et iam nox umida caelo Praecipitat, suadentque cadentia sidera somnos.
Page 20 - C'est au milieu des délices du paradis terrestre, décrites par Milton en vers ravissans , que l'ange Raphaël raconte aux premiers hommes les grandes discordes des cieux et les terribles combats des bons et des mauvais anges. C'est au milieu de la description des batailles qu'Herminie est emportée par son cheval vers les habitations champêtres, et qu'elle prête une oreille avide aux sons des pipeaux rustiques. C'est de la scène sanglante des combats que Jupiter détourne ses regards pour les...
Page 189 - Répète ce qu'Allas enseignoit autrefois: De la reine des nuits la course vagabonde, Et les feux éclipsés du grand astre du monde , Le pouvoir qui , créant l'homme et les animaux , Leur versa de la vie et les biens et les maux, Les orages, les feux , le char glacé de l'Ourse, Et les astres gémeaux qui conduisent sa course , L'Hyade et ses torrens; dit pourquoi des hivers Les jours si promptement se plongent dans les mers ; D'où vient des nuits d'été la lenteur paresseuse. Enfin , sur mille...
Page 41 - Par le même artifice, lorsqu'Achille reçoit les ambassadeurs grecs envoyés pour le fléchir, Homère suppose que cet homme implacable traite peu favorablement Ulysse et Ajax , mais qu'il accorde l'hospitalité la plus affectueuse à son gouverneur Phénix. Tous ces contrastes concourent merveilleusement à faire ressortir l'admirable composition du caractère d'Achille. Je n'en suis pas moins d'un avis différent de ceux qui admirent aveuglément tous les défauts de ce personnage. Homère n'a...
Page 31 - Aucun de ces traits ne se trouVe dans le caractère d'Enée : de quelque côté qu'on l'envisage, tout est grandeur et générosité. Lorsqu'un courtisan d'Octave le louoit de sa ressemblance avec le guerrier troyen, sa conscience devoit démentir cette flatterie par de terribles réclamations. IMITATION. On a accusé Virgile de n'être qu'un servile imitateur d'Homère.
Page 12 - Cloanthe; et les différens auteurs de ces familles illustres goûtoient, en lisant Virgile , le plaisir d'y voir leurs fondateurs jouer un rôle distingué. Enfin , la nation elle-même prenoit sa part de ce que l'antiquité et le merveilleux de cette origine pouvoient avoir de flatteur. Un grand nombre de fêtes religieuses ou civiles, le culte de Vesta, celui de Cybèle et de presque tous leurs dieux, les cérémonies avec lesquelles on proclamoit la paix ou la guerre, les armes des guerriers,...
Page 64 - ... héroïques et guerriers. Quelquefois aussi Virgile sait mieux qu'Homère tirer parti du choix de ses héros. Il introduit dans ses batailles, des rois, des princes, des capitaines illustres , et , à côté d'eux, des pontifes et des prêtres ; ailleurs , c'est un malheureux pêcheur , un simple...

Bibliographic information