L'Énéide, Volume 1

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 185 - Uu feu , qui dans la nuit traîne de longs éclairs , Semble sur le palais tomber du haut des airs.: De là le feu divin , pour nous guider, sans doute , Vers la forêt d'Ida suit sa brillante route , Prolonge dans les airs ses sillons radieux , Jette une odeur de soufre, et se perd à nos yeux. Mon père , à cet aspect, se lève, et, plein de joie , Invoque et Jupiter et l'astre qu'il envoie. « Dieux paternels ! dit-il , c'en est fait , je me rends ; » Protégez ma famille, et sauvez mes enfans!...
Page 255 - Aux dieux conservateurs tu paîras ton hommage , » Qu'un long voile de pourpre, abaissé sur tes yeux, » Dérobe à tes regards tout visage odieux ; » Défends qu'aucun objet d'un augure sinistre » Ne trouble le présage ainsi que le ministre. » Qu'enfin les tiens, toi-même, et ta postérité, » Gardent ce saint usage avec fidélité.
Page 139 - Des Grecs favorisant la perfide entreprise, Dans nos murs aussitôt prétend qu'on l'introduise. Mais les plus éclairés se défiant des Grecs, Veulent que, sans tarder, ces présens trop suspects Soient livrés à la flamme , ou plongés dans les ondes, Ou qu'on en fouille au moins les cavités profondes. Le peuple partagé s'échauffe...
Page 177 - Se cachoit, et, tremblante à l'ombre des autels , Fuyoit aux pieds des dieux la fureur des mortels. Son odieux aspect réveille ma furie; Je brûle par sa mort de venger ma patrie. « Quoi ! le sang regorgea sur ces bords malheureux : Priam meurt...
Page 233 - Allez, et recherchez la terre paternelle ; Là naîtra de vainqueurs une race éternelle ; Là régneront Enée et ses derniers neveux, Et les fils de ses fils , et ceux qui naîtront d'eux.» Ainsi parle Apollon ; on tressaille, on s'écrie : «Quels sont ces bords? quelle est cette antique patrie Où le sort nous appelle, où le ciel pour toujours De nos longues erreurs doit terminer le cours?
Page 219 - J'ai déjà remarqué de quel secours étoit le merveilleux pour sauver le poete de ce que la vérité et la nature peuvent offrir de circonstances embarrassantes. Comment , sans le secours de Vénus , son fils auroit-il pu , dans cette ville devenue la proie des Grecs , arriver...
Page 189 - Je retourne d'abord vers la voûte secrète Dont le passage obscur seconda ma retraite ; Je reviens sur mes pas , et d'un œil curieux Mes avides regards interrogent ces lieux. Partout règne le deuil , partout l'ombre effrayante , Et le silence même ajoute à l'épouvante ; Je cherche en vain. Grands dieux ! si le sort moins cruel , Si le ciel l'eût conduite au palais paternel ! J'y cours.
Page 239 - Riche et puissant empire. Italus , nous dit-on , Augmenta sa splendeur, et lui donna son nom. Là du grand Dardanus la race a pris naissance : Où fut votre berceau, sera votre puissance. Cours détromper Anchise, et guide les Troyens Des rivages de Crète aux bords ausoniens.
Page 207 - Et plurima mortis imago. Ce trait est beau , parce que , dans une mêlée , ce qu'il ya de plus affreux , c'est cette horrible variété de morts et de blessures, qui distinguent les malheureuses victimes de la guerre.
Page 211 - Virgile a sagement marqué les différens degrés de l'attaque, et suspendu la catastrophe; Pyrrhus, la hache à la main , assiège la porte , et lui fait une large ouverture : c'est, pour ainsi dire, le premier acte. Les oreilles sensibles à l'analogie que mettent les grands poètes entre les sons et les idées...

Bibliographic information