Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]
[ocr errors]

peinture, et aux entreprises militaires, 52. Elle corrige position qui y est le plus propre, 236. D'un homme quelquefois nos desseins, 104. Surpasse les règlements privé des parties qui y sont nécessaires, 367. Pourquoi de l'humaine prudence, 105. Faveur singulière qu'elle l'action qui nous met au monde est exclue des propos fit à deux proscrits, ibid. Les événements de la guerre sérieux et réglés, 439. dépendent d'elle pour la plupart, 145.

Généraux d'armée. S'ils doivent se déguiser sur le point FOULQUES, comte d'Anjou. Va se faire fouetter à Jérusa- de la mélée, 144. lem, 126.

Gentilhomme. Son devoir envers un grand qui va le vi. Fourmi. Exemple remarquable d'une espèce de commu- siter, 20. Doit être affectionné à son prince, sans s'atta

nication entre les fourmis, 235. Prévoyance des fourmis, cher à lui par des emplois à la cour, 66. Condition des 237.

gentilshommes en France, du temps de Montaigne, 135. FRANCE ANTARCTIQUE. Par qui découverte, 95.

Mariage singulier d'un vieux gentilhomme, 332. CornFRANÇAIS (les). Hardiesse merveilleuse de trois gentils- bien il lui est honteux d'être obligé de se dédire, 533.

hommes français, 1. Les Français sont fort changeants Gentilhomme qui passait un an entier sans boire, 566. dans leur manière de s'habiller, 150. Ils condamnent GERMAIN ( Marie), de fille devenue garçon, 36. bientôt les modes qu'ils ont le plus admirées, ibid. Ne GÉTA, empereur. Faisait servir les mets à sa table, selon s’armaient, du temps de Montaigne, que sur le point les premières lettres de leur nom, 140. d'une extrême nécessité, 201. Leurs armes les incom- Gètes. Comment ils envoient des députés à leur dieu Zamodaient plus par leur poids qu'elles ne contribuaient à molxis, 264. leur défense, 202. Soldats français sans règle et sans GIRALDI ( Lilio-Gregorio), 105. discipline, du temps de Montaigne, 545.

Gladiateurs. Pourquoi donnés en spectacle au peuple roFrançois ler, roi de France. Comment il fit tomber en main pour être égorgés en sa présence, 352, 353.

contradiction un ambassadeur, 15. Pourquoi il aima Gloire. La plus inutile, vaine et fausse monnaie qui soit à mieux attendre Charles V sur ses propres terres, que notre usage, 113. Incompatible avec le repos, 116. Va. de l'aller attaquer chez lui, 144. Les Mémoires de du nité de la passion que les hommes ont pour la gloire, Bellay ne donnent qu'une connaissance imparfaite du 130. Philosophes qui en ont prêché le mépris, 318. Pourrègne de ce prince, 210.

quoi peut être recherchée, 319. Combien peu de geris FRANÇOIS, marquis de Saluces. Obligé au roi de France qui ont droit à la gloire, y ont part, 323. Ce que c'est de son marquisat; pourquoi le trahit, 18.

que la gloire qui se conserve dans les livres,324. Court François, duc de Bretagne. Quelles connaissances il exi. moyen de parvenir à la gloire, 418. geait des femmes, 59.

Gloses. Ne servent qu'à obscurcir le texte, et surtout FRANGET (le seigneur de), 22.

celui des lois, 558. FREGOSE ( Octavien), 12.

GOBRIAS. Voulut mourir pour se venger, 285. FROISSARD. Historien plus recommandable par sa candeur GOURNAY LE JARS ( Marie de), fille d'alliance de Montque par son habileté, 208.

taigne. Son éloge, 342. Fronde, dont les anciens se servaient dans les combats : Gouvernement. Chaque peuple est content de celui anson usage, 147.

quel il est accoutumé, 46. Quel est , suivant Anacharsis, Fuite. Noble usage qu'en ont fait des nations très-belli- le plus heureux, 136. A quoi se réduisent les disputes queuses, 19.

sur la meilleure forme de gouvernement, 498. Quel est Fulvius. Ayant découvert à sa fen me un secret de l'em- le meilleur pour chaque nation , ibid. Si rien peut auto

pereur Auguste, qu'elle éventa aussitôt, veut se tuer : riser les maux qu'on cause à son pays, sous prétexte de comment il est prévenu dans ce dessein par sa femme, corriger les abus de son gouvernement, 545. 179.

Gouverneur d'un enfant. C'est du choix qu'on en fait, Funérailles. Le trop grand soin que l'on prend d'avance que dépend le succès de l'éducation, 64. Qualités quil

à ce sujet est une vanité ridicule, 7. Ne doivent etre ni doit avoir, et règle qu'il doit suivre en instruisant son mesquines ni trop pompeuses, ibid.

élève, ibid. et suiv.

Goves (André), 79.
G.

Grammairiens. Leur langage, 155.

GRAMONT (madame de), comtesse de Guiche. Hommage GALBA, empereur. Son goût en amour, 465.

que lui fait Montaigne des sonnets de la Boëtie, 88. GALBA, simple particulier. Ce qu'il dit à un valet qui GRAMONT ( M. de), comte de Guiche, tué au siège de la lui allait voler de l'argenterie, dans le temps qu'il fai

Fère, 434. sait semblant de dormir pour favoriser une intrigue | Grandeur. Qui la connait, la peut fuir sans beaucoup d'efamoureuse entre sa femme et Mécène, 450.

fort, 477. GALLIO (Junius). Pourquoi rappelé à Rome du lieu où Grands. Ne doivent point être loués pour des choses comil avait été exilé, 94.

munes, 118. Pourquoi les grands doivent avoir plus de GALLUS VIBIUs. Devint fou en tâchant de comprendre soin de cacher leurs fautes que les petits, 135. Pourquoi l'essence de la folie, 36.

les grands paraissent quelquefois plus sots qu'ils ne sont GASCONS. Admirés pour avoir des chevaux accoutumés de effectivement, 485. Le silence leur est d'un merveilleux virer en courant, 148.

usage, ibid. Combien leur rang nous impose, 487. Qu'll Gaulois. Ne pouvaient souffrir d'élre blessés par des flè- faut se défier de l'habileté d'un homme qui occupe un

ches, 147. Regardaient l'accointance avec les femmes grand poste, ibid. comme préjudiciable au courage, 194. Description de Gravelle. Son avantage sur bien d'autres maladies, 573. leurs armes, 202.

GRECs. Ne se piquaient pas d'une scrupuleuse bonne foi, Gêne. Ses inconvénients, 183. L'usage en est condamné 10. Leur nom était un terme de mépris chez les Ropar plusieurs nations, et pourquoi, ibid.

mains, 55. Grecs fameux par leur retraite d'auprès de Génération. Est la principale des actions naturelles : dis- Babylone : combien ils souffrirent en passant par les

>

[ocr errors]
[ocr errors]

montagnes d'Arménie, 107. Pourquoi, sur la fin du re- HÉRACLIDE de Pont. Opinions indéterminées qu'il avait
pas, les Grecs buvaient en plus grands verres qu'au sur la nature de Dieu, 261.
commencement, 172.

HÉR ACLITE. Sa réponse aux Éphésiens qui lui reprochaient
GRÉGOIRE XIII , pape, 469.

de passer son temps à jouer avec des enfants, 56. Hé-

GROUGHY (Nicolas ), 77.

raclite et Démocrite; leur humeur opposée : pourquoi

GUÉRENTE ( Guillaume), 77.

Montaigne donne la préférence à celle de Démocrite, 153.

Guerre. Dénoncée au son d'une cloche, 10. Parole des gens Héraclite avoue que l'essence de l'ame nous est incon-

de guerre peu certaine, 11. La passion pour la guerre, nue, 277. Son opinion sur la formation du monde, sa

preuve d'imbécillité dans l'homme, se trouve dans quel. destruction et sa renaissance, 294. Ce que Cratès jugeait

ques animaux, 237 et suiv. Guerre étrangère , de quelle de ses écrits, 559.

utilité, 352. Caractère de la guerre que se firent César Hérisson. Prévoit le vent qui doit souffler, 235.

et Pompće, 529. Désordres causés par la guerre civile HERMACHUS ( Lettre d'Épicure à), 319.

en France, du temps de Montaigne, 544.

HÉSIODE (mort d'), 239.

Guerriers. Quels étaient les plus grands guerriers du temps HIÉRON. Croit que les rois sont moins en état de goûter les

de Montaigne, à son avis, 341.

plaisirs de la vie, que de simples particuliers, 134. Ce

GUESCLIN ( Bertrand du), connétable de France. Hon. qu'il trouvait d'incommode dans la royauté, 135.

neurs qu'on lui rend après sa mort, 6. Est nommé si dif- HILAIRE (saint). Ses miracles dans Bouchet, 80. Demande
féremment, qu'on ne sait lequel de ses noms doit être à Dieu la mort de sa fille Abra, et de sa femme, 103.
honoré de ses victoires, 141.

HIMDERCOURT (le sieur d'). Comment il calma la furie des
GUÉVARA. Ses lettres; ce qu'en jugeait Montaigne, 148. Liégeois, 430.
GUICCIARDIN. Quel jugement Montaigne faisait de cet his- Hippias d'Élis. Pourquoi il avait appris à faire toutes les
torien, 209.

choses dont il avait besoin pour l'entretien et la commo-
GUILLAUME, comte de Salsbéry, pris par l'évêque de Beau- dité de la vie, 505.
vais, à la bataille de Bouvines, 131.

HIPPOCRATE, le père de la médecine, 367 et 398.

Guise (le duc de). Sa clémence envers un gentilhomme Hirondelles. Employées à porter des nouvelles, 351.

qui avait conjuré sa mort, 50. Sa conduite à la bataille Histoire. S'il convient qu'elle soit écrite par un philosophe

de Dreux, 139.

et un théologien, 40. L'étude en est très-utile aux jeunes

GURSON ( Diane de Foix, comtesse de). Le chapitre de gens, 67. Pourquoi Montaigne préférait la lecture de l'his.
l’Institution des enfants lui est dédié, 61.

toire à toute autre lecture, 208. Quelles sont les seules
GYLIPPUS, de Sparte, 144.

bonnes histoires, 209.

Gymnosophistes, Se brûlaient volontairement après un Historiens. Combien il importe qu'un historien connaisse

certain âge, ou lorsqu'ils étaient menacés de quelque sa profession, 23. Qualités qu'il doit avoir, 96. Histo-

maladie, 364.

riens simples, par où estimables, 208. En quoi consiste

le prix des historiens excellents, ibid. Quels sont les his.

H.

toriens méprisables, ibid.

HOMÈRE. Reconnu pour maitre de toute sorte de gens; sur
Habits. Bizarrerie de la coutume en ce qui les concerne, quel fondement, 302. Sa prééminence sur les plus grands
47. Tout homme de bon sens doit s'y conformer, ibid.

génies, 387. A d'abord atteint la perfection de son art,
Quand les habits de soie commencèrent à être méprisés ibid. Éloge qu'en fait Plutarque, et qui ne convient qu'à
en France, 137.

lui seul, 388. Rien n'est si universellement connu que
Halcyons. Leurs qualités merveilleuses; fabrique admira-

son nom et ses ouvrages, ibid.
ble de leur nid, 241 et suiv.

Homme. Sujet vain, divers et ondoyant, 2. Trop occupé
HANNIBAL. Sa réponse à Antiochus qui lui demanda si les

de l'avenir, 5. En quoi consiste son devoir, ibid, Les
Romains se contenteraient de son armée, 143. A vécu la hommes ont cru que les faveurs du ciel les accompa.
belle moitié de sa vie de la gloire acquise en sa jeu- gnaient dans le tombeau, 6. L'homme s'en prend à des
nesse, 165.

choses inanimées pour amuser ses passions, 9. A com-
Hardiesse. Jusqu'où elle doit s'étendre, 53.

bien de revers il peut etre exposé avant sa mort, 25.
HARPASTÉ. Folle de la femme de Sénèque, devenue aveugle, C'est la mort des hommes qui fait connaitre leur vrai

elle s'imagina que c'était la maison où elle habitait qui caractère, 26 et suiv. Qui leur apprendrait à mourir,
était devenue obscure, 355. Sages réflexions de Sénèque leur apprendrait à vivre, 32. Comment l'homme est
sur l'imagination de cette folle, ibid.

acheminé naturellement à la mort, 32. Pourquoi cha-

Hasard. Pourquoi il peut tant sur nous, 168. Il a beau- cun est satisfait du lieu de sa naissance, 46. Ce qui

coup de part aux actions humaines, 486.

constitue le vrai mérite de l'homme, et sa supériorité

LIEGÉSIAS. Pensait que le sage ne doit rien faire que pour sur ceux de son espèce, 100. Les bons ou mauvais

soi, 154. Ce qui portait ses disciples à se priver de la succès ne prouvent ni son mérite ni son démérite, 102.

vie, 430.

L'homme est sujet à des passions opposées, 110 et suiv.

LIÉLIODORE, évêque de Tricca. Aime mieux perdre son Il se passionne pour mille choses qui ne le concernent

évéché que son roman,

200.

point, 113. Si un homme doit être loué pour des qualités

HÉLIOGABALE. Où il fut mis à mort, 102. Ses apprêts pour qui ne conviennent point au rang qu'il tient dans le

se faire mourir délicatement, 313.

monde, 118. Ce qui rend un homme aisé ou indigent,

Henri IV, roi d'Angleterre. Défi sait à ce prince par Louis, 130. L'homme doit être estimé par lui-même, non par

duc

Henri VII, roi d'Angleterre. Sa perfidie à l'égard du duc

[ocr errors]

ses alours, 132 et suiv. Imperfection de l'homme, dé.

montrée par l'inconstance de ses désirs, 156. Quel est
de Suffolck, 12.

le cours naturel de la vie de l'homme, 164. Les lois ont
JIENRI VIII, roi d'Angleterre. Comment il surprit en faute accordé trop tard aux hommes le maniement de leurs
un ambassadeur, 16.

affaires, ibid. A vingt ans l'homme fait voir ce qu'il est

>

[ocr errors]

capable de , avec Horace. Cas que Montaigne faisait de ce poële , 205. D'ou meme, ibid. Inconstance de ses inclinations, 16. Qu'ii "

vient que son expression est pleine d'énergie, 453. n'est pas sûr de juger de l'habileté et de la vertu des Horn ( Philippe de Montmorency-Nivelle, comte de ). Sa hommes par quelques actions extérieures, 167 et suiv. mort, 12. L'homme le plus sage peut être dérangé par divers acci- HOSPITAL ( Michel l') Mis par Montaigne au rang des dents, 172 et suiv. L'homme est élevé quelquefois au- meilleurs poëtes latins de son temps, 341. dessus de lui-même par une espèce d'enthousiasme, 173. HUNIADE ( Jean Corvin ), 365. Il est une bonne discipline à lui-même, 188. Hommes HYPÉRIDES. Sa réponse aux Athéniens , qui se plaignaient créés capables de raison; à quelle fin, 192. Si l'homme de l'apreté de ses discours, 408. a de grands avantages sur les autres créatures, 224 et Hyposphagma. Sorte de maladie; sa description, 308. suiv. De quel droit il se donne la supériorité sur les animaux, 226. La nature l'a traité plus favorablement qu'on

I. ne l'imagine, 228. L'homme a des armes naturelles, 229. S'il est naturel à l'homme de parler, ibid. Hommes et animaux, également soumis à l'ordre de la nature, Icus. Chasteté de cet athlète, 194. ibid. Rommes esclaves d'autres hommes, 230. Quel soin ICETAS, Syracusain. Conspire contre Timoléon, 105. ils prennent de certaines bêtes, 231. Force de l'homme, IGNATIUS, ou mieux Egnatius, père et fils. Tous deux inférieure à celle de plusieurs animaux, ibid. Hommes proscrits, terminent leur vie dans un même instant, 105. venus de pays éloignés en France; pourquoi tenus pour Ignorance et sagesse. Parviennent aux mêmes tins, 157. sauvages, 234. A l'égard de la beauté, les hommes n'ont Deux sortes d'ignorance, ibid. et 158. Pourquoi l'igopoint de privilege particulier au-dessus des béles, 243. rance est recommandée par la religion, 246. Ses eflets L'homme a plus de raison de se couvrir qu'aucun autre sont préférables à ceux de la science, 247. La science animal, 241. Il s'attribue des biens imaginaires, et laisse nous rejette en ses bras pour nous sauver des injures de les réels aux animaux, ibid. En quoi consiste l'excel- la fortune, 249 Ignorance et simplicité; leur utilité, 231. lence de l'homme sur la bête, ibid. Vices et passions de

Tous les abus du monde viennent de ce qu'on nous apl'homme, 245. L'homme fort porté à s'imaginer que tout

prend à craindre de faire profession de notre ignorance, ce qui existe est fait pour lui, 271. Il n'a que des idées 538. Espèce d'ignorance très-estimable, ibid. confuses de soi-même, 274. Incertitude que chaque Ignorants. Il y a parmi les ignorants plus de véritable homme peut remarquer dans ses jugements, 288 et suiv. mérite que parmi les savants, 245. L'homme est inconstant dans ses désirs; preuve de sa Ile. Découverte par les Carthaginois, ne peut être l'Améfaiblesse, 296. Confusion où se jettent les hommes sur rique, 96. le règlement de leurs meurs, 297 et suiv. Peu d'hommes Imagination. Ses effets, 35 et suiv. L'imagination cause meurent avec une vraie fermeté d'ame, 311 et suiv. Les des extases et des défaillances extraordinaires, 36. Met hommes sont souvent réduits à se servir de mauvais en crédit les visions et les enchantements, 37. Plaisant moyens pour une bonne fin, 352. Hommes sanguinaires conte d'un malade soulagé par des clystères qu'il ne preet meurtriers, sont lâches et timides, 359. Leurs désirs nait point, 39. Maladie causée par un pur ellet d'imagi. devraient être amortis avec l'âge, 362. Ils parviennent nation, ibid. Ses effets sur le corps d'autrui et sur les rarement à cet état, d'agir constamment selon les prin

femmes grosses, 40. Imagination, faculté commune aur cipes d'une vertu solide, ibid. Hommes doubles; à quoi

bètes et aux hommes, ibid. et 242. utiles, 409. Pourquoi fuil-on à voir naitre l'homme, tan- Immodération vers le bien. Ce que c'est, 92. dis qu'on court à le voir mourir, 456. Hommes qui se Immortalité. Pourquoi refusée par Chiron, 33. cachent d'autres hommes, et sont ingénieux à se malo | Imposture. Sur quoi elle s'exerce le plus communément, traiter eux-mêmes, 457. Comment le vice d'un homme 102. peut servir d'instruction aux autres, 479. Moyen de ju

Inclinations naturelles. Si elles sonts extirpées par l'edu. ger de la capacité d'un homme dans la conversalion,487 cation, 418. et suiv. Quel parti peut prendre un homme vertueux

INDATIIYRSES, roi des Scythes. Réponse qu'il fait à Dadans des temps fort déréglés, 519. Pourquoi l'homme rius qui lui reprochait de reculer à son approche, 20. n'aime pas à se connaitre et à s'observer lui-même, 523. INDIENS. Se brûlant tous dans leur ville, assiégée par Sottise des hommes qui sans discrétion asservissent leur

Alexandre, 179. temps et leurs facultés à d'autres hommes, 524. L'homme Indolence et pesanteur d'esprit. Compagnes de la vigueur qui connait exactement ce qu'il se doit à lui-même, trouve et de la santé, 248. Indvlence parfaite, n'est ni possible par là ce qu'il doit aux autres, 525. Il doit savoir ce qui ni désirable, 249. l'intéresse proprement et essentiellement, 526 et suiv. Industrie frivole. Récompensée selon son vrai mérite, Il doit borner ses désirs s'il veut être à couvert des insultes

157. de la fortune, 528. Les hommes sont naturellement fort Innocents. Reconnus pour tels, sacrifiés aux formes de la portés à faire valoir leurs opinions, 537. L'homme est justice, 560. Il n'est pas sûr à une personne innocente incapable de modération, même à l'égard de la science, de se mettre entre les mains de la justice humaine, ibid. 542. L'expérience que chaque homme a de soi-même Intention. Juge de nos actions, 12. C'est par elle seule sutlit pour le rendre sage, 562 et suiv. Quel est le vrai qu'on doit juger si une action est bonne ou mauvaise, chef-d'oeuvre de l'homme, 582. L'homme est fou qui veut

167 et suiv. s'élever au-dessus de lui-même, 586.

IPITCRATE, d'Athèncs, 118. Honnéte homme. Il n'est pas moins estimé pour être dé. IPUIGÉNIE. Artifice dont un peintre se servit dans la re

shonoré par sa femme, 451 et suiv. L'honnête homme présentation de son sacrifice, 3. n'est point gâté par l'emploi qu'il exerce, 528.

IRÉNÉE. Quel fut le genre de sa mort, 102. Honneur. Récompenses d'honneur doivent être dispensées | ISABEAU,

incesse (l'Écosse, 59. avec beaucoup re discrétion, 189.

ISABELLE, reine d'Angleterre, 103.

2

[ocr errors]

ISCHOLAS, capitaine lacédémonien. Sacrilie sa vie pour le Pourquoi on lui a donné le litre d'Aposlat, 316. Il fut bien de son pays, 100.

fort entété du culte des faux dieux, et extrêmement suITALIENS. Plaisante raison de leur manque de bravoure, perstitieux, ibid. S'il est vrai qu'il ait dit, quand il se 213. Tiennent leurs femmes dans une trop grande con

sentit blessé : Tu as vaincu, Nazaréen, ibid. Il voutrainte, 459.

lait rétablir le paganisme, ibid. Pourquoi il accorda uno Ivrognerie. Vice grossier, et dont les suites sont quelque- tolérance générale aux différents partis qui divisaient

fois très-funestes, 169 et suiv. N'a pas été fort décriée les chrétiens, ibid. Preuve sensible de son activité et par les anciens, 170. C'est un vice moins malicieux que de sa sobriété, 349. les autres, ibid.

Jument. Son lait fait les délices des Tartares, 149.

JUSTE LIPSE. Son éloge, 63.
J.

Justice. Vendre la justice, coutume farouche, 47. Ce que

signifiait l'épée rouillée de Marseille, 48. Les exécutions JACOB. Complaisance de ses femmes, 101.

de la justice devraient être bornées à une mort simple, JACQUES DE BOURBON, roi de Naples. Simplicité de sa per- sans aucune marque de rigueur, 215 et 360. Justice ma. sonne, et luxe de son cortége, 428.

licieuse, qui, par fraude et fausses espérances de pardon, Jalousie. Action extraordinaire qu’occasionne cette passion, amène le criminel à découvrir son fait, 408. Justice uni

363. Son injustice, 448. Les plus sages ont été les moins verselle, beaucoup plus parfaite que la justice particusensibles à cette passion, ibid. Combien les femmes lière et nationale, 410. La justice est proprement la sont tourmentées par la jalousie, et combien elles de- vertu qui convient aux rois, 470. Il n'est pas súr à l'inviennent odieuses lorsqu'elles s'y abandonnent, ibid. nocent de se mettre entre les mains de la justice huJalousie d'une femme funeste à son mari, 452.

maine, 560 et suiv. JARNAC ( bataille de ), 102.

K. JAROPELC, duc de Russie. Comment il punit un gentilhomme dont la trahison lui avait procuré le moyen de

KARENTY. Ensorcelés de Karenly; leur histoire, 509. se venger d'un roi de Pologne, son grand ennemi, 411. KINGE, femme de Boleslas, roi de Pologne, consent au voru Jason de Phères. Comment guéri d'un apostume, 104.

de chasteté de son mari, 443. JEAN ler, roi de Castille, so.

L. JEAN II, roi de Portugal, 122. JEAN SECOND, poi latin moderne. Ce que Montaigne LABIÉNUS. Ses écrits, les premiers qui aient été condampensait de ses Baisers, 204.

nés à être brûlés, 200. Il ne put survivre à cet affront, JEANNE ["e, reine de Naples. Pourquoi elle fit étrangler ibid. Andréosse, son premier mari, 460.

LACÉDÉMONIENS. Vaine cérémonie qu'ils observaient à la Jeu. Pour y réussir, il faut etre modéré dans le gain et mort de leurs rois, 6. Comment instruisaient leurs endans la perte, 526.

fants, 60. En quoi cette instruction différait de celle que Jeune homme. Pourquoi ne doit être ni délicat ni trop ré- les Athéniens donnaient à leurs enfants, ibid. Ce que les gulier dans sa manière de vivre, 567.

Lacédémoniens répondirent à Antipater, qui leur deJeunes gens. Il y en a de bonne famille qui s'adonnent au mandait cinquante enfants pour otages, 61. Avec quelle larcin; pourquoi, 193.

constance leurs enfants supportaient la douleur, 125. Jeux de main. Sont odieux, 489.

Action d'un enfant de Lacédémone, devenu esclave, et Jeux et exercices publics. Sont utiles à la société, 79. traité indignement par son maitre, 174. Réponse généJOACHIM, abbé calabrois, 19.

reuse des Lacédémoniens à Antipater et à Philippe, ibid. Joie. Exemples divers de morts subites causées par la Reproche fait à un soldat lacédémonien, 203. Ce que surprise d'un plaisir inespéré, 4.

comprenait la prière publique et particulière que les LaJoie constante. Marque de sagesse, 70.

cédémoniens faisaient à la Divinité, 296. Si ce qu'a dit JOINVILLE ( le sire de ), 210.

Plutarque d'un enfant lacédémonien, qu'il se laissa Journal. Tenu par le père de Montaigne des choses les chirer le ventre par un renardeau qu'il avait volé, est plus importantes qui concernent sa famille, 106.

incroyable, 372. JUAN D'AUTRICHE ( don ), vainqueur des Turcs, 102. LADISLAS, roi de Naples. Comment il fut empoisonné, 376. Jugement. Est un outil à tous sujets, et se mêle partout, LAHONTAN (vallée de), en Gascogne, 402. 152.

Laïs. Ce qu'elle disait des philosophes de son temps, 517. Juges. Serment que leur faisaient prêter les rois d'Égypte, Langage gascon. Ce qu'en jugeait Montaigne, 329.

411.Juges de la Chine établis pour récompenser les bonnes Langage humain. Plein de défauts, 267. Pourquoi le lanactions, aussi bien que pour punir les mauvaises, 561.

gage commun, si propre à tout autre usage, devient Juifs. Traités inhuinainement par les Portugais, pour les obscur dans les contrats et les testaments, 558.

faire changer de religion, 122. Par zèle pour la leur, se Langues. Comment la langue est enrichie par de bons estuent et luent leurs propres enfants, ibid.

prils, 453. Ce que Montaigne jugeait de la langue franJULES II, pape, 16.

çaise, 454. JULIEN, empereur. Différentes peines qu'il infligea à de LANSSAC ( M. de), maire de Bordeaux, 524.

làches soldats, 22. Pourquoi n'était point touché des LAODICE, ou plutôl LADICE. Belle Grecque mariée à Amalouanges de ses courtisans, 136. Etait ennemi de la re- sis, roi d'Égypte; pourquoi elle promet une statue à ligion chrétienne, mais très-grand homme, et doué d'ex- Vénus, 38. cellentes vertus , 345. Sa chasteté, sa justice, ibid. Ré- Larcin. Pourquoi permis par Lycurgue, 299. Pourquoi ponse qu'il fit à un évèque qui osa l'appeler méchant moins haï que l'indigence, 419. et traitre à Christ, ibid. Sa sobriété, ibid. Son appli- LAURENTINE, fameuse courtisane. Par quelle aventure, calion au travail, son habileté dans l'art militaire, ibid. ayant couché dans le temple d'Hercule, elle parvint aux el 316. Sa mort semblable à celle d'Epaminondas, 340. honneurs divins après sa mori, 270.

>

Léon hebreul, rabbin, 454.

Vive peinture qu'il a faite des amours de Vénus el de
LÉON, pape arien, successeur de Félix. Sa mort, 102. Mars, 453.
Léon X, pape. Sa mort, causée par un excès de joie, 4. LUTHER. Premiers progrès de sa réforme , 219.
LÉONOR, fille de Montaigne, 194, 444.

Lutte. Condamnée par Philopomen, et par Platon, 359.
LEPIDUS (M. Æmilius). Meurt du déplaisir que lui cause Luxe. Lois que fit Zaleucus pour le corriger, 137. En
la mauvaise conduite de sa femme, 448.

France, on prend pour règle la règle de la cour, ibid.
Lettre. Si la lecture d'une lettre doit être différée, 181 et LYCON, philosophe. Ce qu'il prescrivit au sujet de ses fu-
suiv.

nérailles,

7.
Leltres. Si la connaissance des lettres est d'une absolue LYCURGUB. Pourquoi il défendait aux Lacédémoniens de

nécessité, 59. Éloge excessif que Cicéron fait des lettres, dépouiller leurs ennemis vaincus, 143. Pourquoi il leur
246. D'où vient que les gens de lettres sont vains et lai. permit le larcin, 299. Ce qu'il ordonna aux mariés de
bles d'entendement, 340.

Lacédémone pour tenir l'amour en haleine, 315.
LÈVE (Antoine de). Déconseille une expédition pour flatter LYNCESTES. S'il fut réputé justement coupable, parce qu'il
adroitement son maitre Charles-Quint, 131.

n'avait pu réciter le discours qu'il avait médité pour sa
Libéralité. Si elle sied bien à un roi, et jusqu'à quel point, défense, 501.
469 et suiv. Exemple de libéralité d'un prince, par où

M.
les autres peuvent apprendre à placer leurs dons, 470.

Liberté. En quoi consiste la véritable, 33.

MACHIAVEL (jugement sur), 338.

LICQUES (le sieur de), 104.

MACON (l'évéque de). Sa conduite dans son ambassade à

LilIUS GRÉGORIUS GIRALDUS, savant italien. Meurt de

Rome, 23.

misère, 105.

MAHOMET. Pourquoi a promis à ses sectateurs un paradis

Lion. Noble gratitude d'un lion, 239 et suiv. Lions atle- abondant en toute sorte de voluptés sensibles, 262.
lés à un coche, 469.

MAHOMET II. Comment il traila celui dont il s'était servi

Lits. Comment les femmes s'y couchaient chez les Ro- pour faire périr son frère, 412.

mains, 152.

Mains. Grand nombre d'actions qu'on exprime par leur

LIVIA (la signora). Ses caleçons, 65.

moyen, 227.

LiviE. Favorisait les amours de son mari Auguste, 101. Ce Mal. Ce que c'est , et comment il vient à nous intéresser,

qu'elle dit, après avoir vu par hasard des hommes nus, 120. N'en point avoir, c'est avoir le plus de bien qu'on
446.

puisse espérer, 248. Conseil que donne la philosophie

Livres. Quand on a commencé à Rome de brûler les li. d'oublier nos maux passés, 249.

vres qui déplaisaient aux empereurs, 200. Avantages Malade. Combien il lui importe d'avoir de la confiance en

qu'on retire de leur commerce, 428. Inconvénients atta- son médecin, 39 et 398.

chés aux plaisirs qu'ils procurent, 429. Pourquoi tout Maladie. Qui n'était qu'un pur effet d'imagination, 39.

abrégé d'un bon livre est un sot abrégé, 489.

Maladies de corps et d'esprit, causées par l'agitation de

Voi très-sage concernant les rois trépassés, 5. Lois de notre âme, 247. De diverses maladies contrefaites et de-

l'honneur opposées à celles de la justice, 47. S'il est venues réelles, 354 et suiv. Sentiments opposés des

utile de changer les lois qui sont établies par un long usage, médecins sur la cause des maladies, 398. Chaque mala-

ibid. et suiv. En quel cas les lois anciennes doivent faire die avait son médecin particulier chez les Égyptiens,

place à de nouveaux règlements, 49. Des lois somp- 400. Les maladies ont leurs périodes, qu'il faut attendre

tuaires, 136 et suiv. Les lois ont accordé trop tard aux tranquillement, 570.

hommes le maniement de leurs affaires, 164 et suiv. Manger. Quelques personnes n'aiment pas qu'on les voie

Lois fort nécessaires pour tenir l'homme en règle, 286.

manger, 457.

Lois humaines sujettes à de continuels changements, Manijus TORQUATUS. Général romain qui condamna son

297. S'il y a des lois naturelles , c'est-à-dire reconnues fils à la mort; jugement qu'en porte Plutarque, 173.

universellement et constamment, 298. Justice des lois; MARCELLIN ( Ammien). Historien païen, qui a été témoin

sur quoi fondée, ibid. Lois naturelles perdues parmi les des actions de Julien l’Apostat, le blâme d'avoir défendu

hommes, ibid. Les plus justes ont quelque mélange d'in- aux chrétiens de tenir des écoles, 345.

justice, 348. Multiplicité des lois fineste à un état, 557. MARGUERITE, reine de Navarre. En quoi faisait consister

Il y a plus de lois en France que dans tout le reste du le devoir d'un gentilhomme envers un grand qui va le

monde ensemble, ibid. Lois de la nature sont les meil- visiter, 21. Étrange idée qu'elle donne de la devotion

leures, ibid. Imperfection des lois qui concernent les d'un jeune prince, 163. Éloge de son Heplaméron , 213.

sujels d'un état, 560. Ce qui maintient en crédit les lois Mariage. Quelle sorte de marché, 83. Ce qu'emporte cette

les plus déraisonnables, 561.

liaison, 93. Sa principale fin, ibid. Continence conju-

LORRAINE (cardinal de). Mis en comparaison avec Sénè. gale, ibid. Quel âge y est le plus propre, 194. Si on en

que, 371.

a rendu le noud plus ferme, en tant le moyen de le dis

LORRAINE ( René II, duc de), 110.

soudre, 317. Les emportements de l'amour en sont ban.
Louis (saint). Avec quelle dureté il se traitait par dévo- nis, et pourquoi , 440. Idée d'un bon mariage, 111. De

tion, 126. Pourquoi il détourne un roi tartare, qui s'é- quel prix est un bon mariage, ibid. Le mariage doit être
tait fait chrétien, d'aller baiser les pieds du pape à Lyon, exempt de haine et de mépris, ibid. Différence qu'il y a
220.

entre le mariage et l'amour, 442. Pourquoi les hommes
Louis XI, le plus défiant de nos rois, 53.

s'y abandonnent librement à l'amour qu'ils défendent
LUCAIN. Condamné à la mort, rendit l'esprit en pronon- rigoureusement aux femmes, 443. Ce qui peut faire un

çant quelques vers de sa Pharsale, 200 et suiv. Pour- bon mariage, 452. Loi établie par Platon pour decider
quoi Montaigne le pratiquait volontiers, 205.

de l'opportunité de tout mariage, 460. Dans le mariage
LUCRÈCE, poëte épicurien. S'il peut être comparé à Vir- l'amitié est ranimée par l'absence, 508.

yile, 205. Comment il perdit la raison et la vie, 246. MARIE GERMAIN. Voy. GERMAIN.

« PreviousContinue »