Dictionnaire Universel Des Sciences Morale, Économique, Politique Et Diplomatique, Ou Bibliothèque De L'Homme-D'État Et Du Citoyen: AM - AN. 4

Front Cover
Chez les libraires associés, 1778 - France - 699 pages
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

p 539 sur droits corporels ou incorporels des tourbages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 152 - Ce n'est pas la fortune qui domine le monde : on peut le demander aux Romains, qui eurent une suite continuelle de prospérités quand ils se gouvernèrent sur un certain plan, et une suite non interrompue de revers lorsqu'ils se conduisirent sur un autre.
Page 157 - ... il ne fent pas les fervices ; il met le comble à la perfidie en rendant le mal pour le bien : mais cette âme dénaturée...
Page 206 - Les dervis leur vendent fort cher ces sortes d'amulettes, et les dupent en leur promettant des merveilles qui n'arrivent point; et quoique l'expérience eût dû détromper ceux qui les achètent, ils s'imaginent toujours que ce n'est pas la vertu qui a manqué, mais qu'euxmêmes ont manqué à quelque pratique ou circonstance qui a...
Page 48 - Amérique , quand elle eft vraiment jnduftrieufe, gagne moins encore par le nombre de fujets qu'elle entretient au loin fans aucuns frais , que par la population que lui procure audedans celle du dehors.
Page 293 - La puissance de juger ne doit pas être donnée à un sénat permanent, mais exercée par des personnes tirées du corps du peuple ', dans certains temps de l'année , de la manière prescrite par la loi, pour former un tribunal qui ne dure qu'autant que la nécessité le requiert.
Page 39 - Ses côtes font baignées d'une mer prefque toujours libre, & couvertes de ports nombreux. Les colons y font moins éloignés de la métropole, vivent fous un climat plus analogue à celui de leur patrie, dans un pays propre à la chafle, à la pêche, à l'agriculture, à tous les exercices, & aux travaux qui nourriflent les forces du corps, & préfervent des vices corrupteurs de l'âme.
Page 158 - ... ne permettent pas que cette matière y foit épuifée ; je me contente d'avancer que tous ceux qui trouveront de nouveaux motifs propres à réformer les mœurs , rendront un fervice important à la fociété , j'ofe même dire à la religion.
Page 49 - Ce fyftême , après avoir été jugé long-temps le meilleur, s'eftvu vivement attaqué, lorfque la théorie du commerce a franchi les entraves des préjugés. Aucune nation, at-on dit, n'a dans fa propriété de quoi fournir à tous les befoins que la nature ou l'imagination donnent à fes colonies. Il n'y en a pas une feule qui ne foit obligée de tirer de l'étranger de quoi compléter les cargaifons qu'elle deftine pour fes établiflemens du Nouveau-Monde.
Page 35 - ... ni de durée. Les femmes, plus foibles encore, y font maltraitées par la nature & par les hommes. Ceux-ci, peu fenfibles au bonheur de les aimer, ne voient en elles que les inftrumens de tous leurs befoins i ils les confacrent beaucoup moins à leurs plaifîrs, qu'ils ne les facrifient à leur parefle.
Page 33 - Nord une ma.Se de terre extrêmement large ; à nos antipodes, une mafle d'eau toute auffi pefante ne manquera pas d'y faire un contre-poids. Si fous les tropiques nous avons un riche pays couvert d'hommes & d'animaux -, fous la même latitude, l'Amérique fera baignée d'une mer remplie de poiflbns.

Bibliographic information