L'Université catholique, recueil religieux, philosophique, scientifique et littéraire, Volumes 13-14

Front Cover
E.J. Bailly, 1842
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 442 - Le brave architecte a pris un bonnet carré de prêtre ou d'avocat. Sur ce bonnet carré il a échafaudé un saladier renversé ; sur le fond de ce saladier devenu plate-forme il a posé un sucrier ; sur le sucrier, une bouteille ; sur la bouteille, un soleil emmanché dans le goulot par le rayon inférieur vertical ; et, enfin, sur le soleil, un coq embroché dans le rayon vertical supérieur.
Page 55 - Tout ce que je vois jette les semences d'une révolution qui arrivera immanquablement, et dont je n'aurai pas le plaisir d'être témoin. Les Français arrivent tard à tout, mais enfin ils arrivent; la lumière s'est tellement répandue de proche en proche, qu'on éclatera à la première occasion et alors ce sera un beau tapage; les jeunes gens sont bien heureux, ils verront de belles choses.
Page 124 - Quand on dit que le roi n'est soumis aux lois ni aux jugements de personne , si ce n'est de Dieu seul, on dit vrai, s'il est roi en effet comme l'indique son nom. Il est dit roi parce qu'il régit, gouverne ; s'il se gouverne lui-même selon la volonté de Dieu, s'il dirige les bons dans la voie droite, et corrige les méchants pour les ramener de la mauvaise voie dans la bonne, alors...
Page 128 - J'avais conçu le dessein de donner plus d'étendue et plus de profondeur à quelques endroits de cet ouvrage: j'en suis devenu incapable. Mes lectures ont affaibli mes yeux, et il me semble que ce qui me reste encore de lumière n'est que l'aurore du jour où ils se fermeront pour jamais.
Page 119 - Chose admirable ! la religion chrétienne, qui ne semble avoir d'objet que la félicité de l'autre vie, fait encore notre bonheur dans celle-ci.
Page 150 - Avant le chaos qui a précédé la naissance du » ciel et de la terre , un seul être existait, immense » et silencieux , immuable et toujours agissant.
Page 119 - Thimur et Gengis-Kan, qui ont dévasté l'Asie; et nous verrons que nous devons au christianisme, et dans le gouvernement un certain droit politique, et dans la guerre un certain droit des gens, que la nature humaine ne sauroit assez reconnoître.
Page 72 - Rebutée par le gouverneur, elle ne se lasse pas; elle revient une autre fois , et lui dit : « Au nom de Dieu , vous mettez trop à m'envoyer ; car aujourd'hui le gentil dauphin a eu près d'Orléans un assez grand dommage, et sera-t-il raillé de l'avoir encore plus grand si ne m'envoyez bientôt vers lui.
Page 371 - En vérité, en vérité je vous le dis : Celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera même de plus grandes que celles-ci, parce que je m'en vais à mon Père.
Page 128 - L'esprit que j'ai est un moule, on n'en tire jamais que les mêmes portraits : ainsi je ne vous dirais que ce que j'ai dit, et peut-être plus mal que je ne l'ai dit.

Bibliographic information