Page images
PDF
EPUB

les-souffles du-murmure des-vents, regarde, sont-tombés. 59 De-ce-point-ci nous-avons justement la-moitié du-chemin; 59 car le-tombeau de-Bianor commence à-se-montrer. 60 Chantons ici, Moris, ici où les-laboureurs cueillent l'épaisse feuillée. 62 Dépose ici tes chevreaux; 62 nousarriverons tout-de-même à la-ville. 63 Ou, si nous-craignons que la-nuit auparavant ne nous amène de-la-pluie, 64 rienn'empêche que-nous-allions devant-nous chantant, et laroute ainsi nous fatiguera moins. 65 Pour-que nous-cheminions en chantant, je te soulagerai de-ce fardeau.

MOERIS.

66 Cesse, enfant, d'insister davantage, et faisons cequi maintenant nous presse. 67 Nous - chanterons bien mieux des-chansons, alors que Ménalque sera-de-retour.

60 Bianoris; Bianor avait fondé Mantoue. 63 Ante, c'est-à-dire avant notre arrivée à la ville. 66 Puer a ici la finale longue, à cause de la césure.

ÉGLOGUE X.

GALLUS.

Virgile lui-même adresse des consolations au poëte Gallus, son ami, abandonné par une amante infidèle. Ce poëme touchant et passionné était comme un prélude des chants immortels que devait un jour lui inspirer

Didon.

Vers 1 Accorde moi, Aréthuse, ce dernier travail. 2 IIfaut-bien-dire quelques chansons pour-mon cher Gallus, mais des chansons que puisse-lire Lycoris elle-même : 3 qui refuserait des-chansons à-Gallus? 4 Je-souhaite, en retour, que, quand tu - couleras - sous les flots deSicile, l'amère Doris ne-mêle-point son onde à-toi.

Vers 1 Arethusa, fontaine de Syracuse, patrie de Théocrite. On croyait qu'elle venait d'Elide, après avoir passé sous la mer. 5 Doris, fille de Nérée, prise ici pour la mer même.

[blocks in formation]

Quæ nemora, aut qui vos saltus habuere, puellæ

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

Stant et oves circum: nostri nec pœnitet illas;

[blocks in formation]

Omnes: Unde amor iste, rogant, tibi. Venit Apollo:

[blocks in formation]

Galle, quid insanis? inquit; tua cura Lycoris

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]
[ocr errors]

6 Commence, et chantons les-amours tourmentés de-Gallus, tandis-que les-chèvres camuses broutent les-tendres pousses. 8 Nous-ne-chantons-point à-des-sourds: 8 les-forêts renvoient-par-échos tout ce que je dis.

9 Quels bois ou quelles campagnes vous ont-retenues, jeunes Naïades, quand Gallus périssait d'un-indigne amour? 11 Car ni aucuns sommets du-Parnasse, car ni aucuns sommets du-Pinde, ni l'Aonienne Aganippe ne vous ont-retardées d'accourir. 13 Les-lauriers même ont-pleuré Gallus, les-bruyères même ont pleuré Gallus. 14 Même le-Ménale, couvert-de-pins, et les-rochers du-frais Lycée ont-pleuré Gallus, étendu au-pied d'un-roc solitaire. 16 Ses brebis aussi sont-là, autour de lui; 16 car elles n'ont-pas-de-répugnance pour-nous: 17 n'aie-pas-de-répugnance-non-plus, poëte divin, pour-un-troupeau; 18 car le-bel Adonis, lui aussi, afait-paître des-brebis près des-rivières.

19 Arriva aussi le-pâtre; 19 à-pas-lents arrivèrent lesbouviers; 20 Ménalque arriva, tout-mouillé, de la-glandée d'hiver. 24 Tous lui demandent : D'où te vient cet amour? 21 Arriva Apollon : 22 Gallus, dit-il, pourquoi te-livres-tu-àla-folie? 22 Lycoris, objet de ton souci, a-suivi un-autre, et à-travers les-neiges, et à-travers les-camps affreux. 24 Arriva de-même Silvain, avec-l'agreste ornement de-sa-tête, agitant dans sa main des-férules en-fleur et de-grands lis.

12 Aonie Aganippe; il n'y a pas d'élision. Aganippe était la source du Permesse, dans la Béotie, poétiquement Aonie. 15 Le Ménale et le Lycée étaient deux montagnes d'Arcadie. 24 Honore; c'était une couronne de pin.

[blocks in formation]

Pan, Deus Arcadiæ, venit, quem vidimus ipsi

[blocks in formation]

Ecquis erit modus? inquit; Amor non talia curat.

[blocks in formation]

30 Nec cytiso saturantur apes, nec fronde capellæ.

3 1 2

4

7

6

5

Tristis at ille Tamen cantabitis, Arcades, inquit,

[blocks in formation]

Arcades. O mihi tum quam molliter ossa quiescant,

[blocks in formation]

Certe, sive mihi Phyllis, sive esset Amyntas,

[blocks in formation]

Seu quicumque furor: quid tum, si fuscus Amyntas?

[blocks in formation]

1

[blocks in formation]

Hic gelidi fontes, hic mollia prata, Lycori;

[blocks in formation]
[blocks in formation]

26 Pan, le-dieu de-l'Arcadie, arriva, et-nous-l'avons-vu nous-mêmes coloré avec-les-baies sanglantes de-l'hièble, et avec-le-vermillon. 28 Y-aura-t-il enfin quelque terme, dit-il, à ces pleurs? 28 L'Amour ne-se-soucie-point de-telleschoses. 29 Ni le-cruel Amour ne se rassasie de-larmes, ni les-gazons ne se-rassasient de-ruisseaux, ni les-abeilles decytise, ni les-chèvres de-feuillage.

31 Mais lui, désolé : Du-moins, répondit-il, Arcadiens, vous-chanterez ceci à-vos montagnes, vous Arcadiens, seuls habiles à-chanter. 33 0 combien mollement alors mes os à-moi reposeront, si un-jour votre flûte célèbre mes amours! 35 Et plût-aux-dieux que-j'eusse-été un d'entre vous, et que j'eusse été ou le-gardien de-votre troupeau, ou le-vigneron qui s'occupe du-raisin mûrissant! 37 Oui, alors soit-que Phyllis fût ma passion à-moi, ou-bien Amyntas, ou-bien toutautre objet-de-passion: 38 qu'importe d'ailleurs si Amyntas était basané? 39 les-violettes aussi sont noires, et noirs aussi les-vaciets; 40 il-serait-assis avec-moi parmi les-saules, sous une-vigne en-berceau: 41 Phyllis me cueillerait des-bouquets, Amyntas me dirait-des-chansons.

42 Ici, Lycoris, sont de-fraîches fontaines, ici de-molles prairies; 43 ici est un-bocage, ici je-voudrais-vieillir avec-toi jusqu'au-bout-de-ma-vie. 44 Maintenant un-amour insensé e retient parmi les-armes de-l'impitoyable Mars, aumilieu des-traits, et au milieu des- ennemis acharnés.

« PreviousContinue »