Histoire de la Révolution française: depuis 1789 jusqu'en 1814, Volume 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 468 - France qu'il avait formé une liste de proscription ; je n'ai' pas voulu récriminer ; mais j'ai vu hier la séance des jacobins ; j'ai frémi pour la patrie ! J'ai vu se former l'armée du nouveau Cromwel , et je me suis armé d'un poignard pour lui percer le sein si la Convention nationale n'avait pas le courage de le décréter d'accusation,^( Marques d'approbation réitérées.
Page 410 - Il y eut douze mois égaux de trente jours, qui commencèrent au 22 septembre, dans l'ordre suivant : vendémiaire, brumaire, frimaire, pour l'automne; nivôse, pluviôse, ventôse, pour l'hiver ; germinal, floréal, prairial, pour le printemps; messidor, thermidor, fructidor, pour l'été.
Page 626 - Qu'avez-vous fait de cette France que je vous ai laissée " si brillante ? Je vous ai laissé la paix, j'ai retrouvé la guerre ; " je vous ai laissé des victoires, j'ai retrouvé des revers ; je '• vous ai laissé les millions de l'Italie, et j'ai trouvé partout " les lois spoliatrices et la misère. Qu'avez-vous fait de cent " mille Français que je connaissais, tous mes compagnons de
Page 463 - Robespierre, j'aurai eu le courage de venir déposer dans le sein de la Convention des vérités que je crois nécessaires au salut de la patrie, et l'on renverrait mon discours à l'examen des membres que j'accuse!
Page 424 - Que le despote gouverne par la terreur ses sujets abrutis ; il a raison, comme despote : domptez par la terreur les ennemis de la liberté ; et vous aurez raison, comme fondateurs de la République. Le gouvernement de la Révolution est le despotisme de la liberté contre la tyrannie.
Page 632 - ... la tribune, présentent la mort à leurs collègues et enlèvent les délibérations les plus affreuses. « Je vous déclare que ces audacieux brigands, sans .doute soldés par l'Angleterre, se sont mis en rébellion contre...
Page 462 - Robespierre avait raison; il faut arracher le masque sur quelque visage qu'il se trouve; et s'il est vrai que nous ne jouissions pas de la liberté des opinions, j'aime mieux que mon cadavre serve de trône à un ambitieux que de devenir par mon silence, le complice de ses forfaits.
Page 684 - Une armée de cent mille hommes, commandée par les Empereurs de Russie et d'Autriche, a été, en moins de quatre heures, ou coupée ou dispersée. Ce qui a échappé à votre fer s'est noyé dans les lacs. Quarante drapeaux, les étendards de la garde impériale de Russie...
Page 414 - Toujours attentifs à renouer les fils de leurs trames secrètes » à mesure qu'ils sont rompus par la main du patriotisme, toujours » habiles à tourner les armes de la liberté contre la liberté même, les » émissaires des ennemis de la France travaillent aujourd'hui à renverser » la république par le républicanisme, et à rallumer la guerre civile par
Page 430 - Robespierre. Là, se livrant à ses réflexions et à ses regrets, il disait : « C'est à pareille époque que » j'ai fait instituer le tribunal révolutionnaire; j'en demande pardon à » Dieu et aux hommes; mais ce n'était pas pour qu'il fût le fléau de

Bibliographic information