Montesquieu, Volume 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 101 - Pour qu'on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrete le pouvoir.
Page 176 - Plusieurs choses gouvernent les hommes; le climat , la religion , les lois , les maximes du gouvernement , les exemples des choses passées , les mœurs, les manières; d'où il se forme un esprit général qui en résulte.
Page 39 - La vertu , dans une république , est une chose très simple ; c'est l'amour de la république ; c'est un sentiment, et non une suite de connoissances; le dernier homme de l'état peut avoir ce sentiment comme le premier.
Page 245 - Les dogmes les plus vrais et les plus saints peuvent avoir de très mauvaises « conséquences lorsqu'on ne les lie pas avec les principes de la société...
Page 195 - Mettez dans mon esprit ce charme et cette douceur que je sentais autrefois, et qui fuit loin de moi. Vous n'êtes jamais si divines que quand vous menez à la sagesse et à la vérité par le plaisir. Mais, si vous ne voulez point adoucir la rigueur de mes travaux, cachez le travail même: faites...
Page 242 - Les principes du christianisme, bien gravés dans le cœur, seraient infiniment plus forts que ce faux honneur des monarchies , ces vertus humaines des républiques , et cette crainte servile des états despotiques.
Page 45 - Quand les sauvages de la Louisiane veulent avoir du fruit, ils coupent l'arbre au pied, et cueillent le fruit. Voilà le gouvernement despotique.
Page 203 - Nous voyons que, dans les pays où l'on n'est affecté que de l'esprit de commerce, on trafique de toutes les actions humaines et de toutes les vertus morales: les plus petites choses, celles que l'humanité demande, s'y font ou s'y donnent pour de l'argent.
Page 196 - Vous n'êtes jamais si divines que quand vous menez à la sagesse et à la vérité par le plaisir. Mais, si vous ne voulez point adoucir la rigueur de mes travaux, cachez le travail même; faites qu'on soit instruit, et que je n'enseigne pas; que je réfléchisse, et que je paroisse sentir; et, lorsque j'annoncerai des choses nouvelles, faites qu'on croie que je ne savois rien , et que vous m'avez tout dit.
Page 251 - Voici donc le principe fondamental des lois politiques en fait de religion. Quand on est maître de recevoir dans un état une nouvelle religion , ou de ne la pas recevoir , il ne faut pas l'y établir; quand elle y est établie , il faut la tolérer.

Bibliographic information