Page images
PDF

'DES

L O I X

Ou DU RAPPORT QUE LES LoiX DOIVENT AVOIR AVEC LA CONS-
TITUTION DE CHAQUE GOUVERNEMENT, LES MoEURS ,

Le Climat , La Religion , Le Commerce , &c.

à quoi l'Auteur a ajouté

Des recherches nouvelles fur les Loix Romaines, touchant les Suc-^
cessions , fur les Loix Franchises, ôc fur les Loix Féodales.

NOUVELLE EDITION.

Corrigée par T Auteur, & augmentée d une Table des Matières, & a" une
Carte Géographique , pour servir à s intelligence des articles
qui concernent le Commerce.

PREMIERE PARTIE.

Prolemfine matre creatam. Ovid.

; ''y:, yA.. GENEVE,.
Chez Barri Ll o T & Fils,

■————n——

M. DCC. XLIX.

[graphic]
[ocr errors][graphic]

PREFACE

SI dans le nombre infini de choses qui font dans ce Livre, il y en avoit quelqu'une qui contre mon attente pût offenser, il n'y en a pas du moins qui y ait été mise avec mauvaise intention. Je n'ai point naturellement l'esprit desapprobateur. Platon remercioit le Ciel de ce qu'il étoit né du tems de Socrate; & moi je lui rends grâces de ce qu'il m'a fait naître dans le Gouvernement où je vis, & de ce qu'il a voulu que j'obéisse à ceux qu'il m'a fait aimer.

Je demande une grâce que je crains qu'on ne m'accorde pas; c'est de ne pas juger par la lecture d'un moment d'un travail de vingt années, d'approuver ou de condamner le Livre entier & non pas quelques phrases. Si l'on veut chercher le dessein de l'Auteur, on ne peut le bien découvrir que dans le dessein de TOuvrage.

J'ai d'abord examiné les hommes, & j'ai crû que dans cette infinie diversité de Loix & de mœurs, ils n'étoient pas uniquement conduits par leurs fantaisies.

J'ai posé les principes, & j'ai vû les cas particuliers s'y plier comme d'eux - mêmes, les

a Histoires

« PreviousContinue »