De l'esprit des loix, Ou, Du rapport que les loix doivent avoir avec la constitution de chaque gouvernement, les moeurs, le climat, la religion, le commerce, &c: A quoi l'auteur a ajoûté des recherches nouvelles sur les Loix Romaines, touchant les successions, sur les Loix Françoises, & sur les Loix Féodales..

Front Cover
Chez Barillot & fils., 1749 - Jurisprudence - 398 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

De lEducation dans les Monarchies ibid
33
Que les Loix que le Législateur donne doivent être relatives
40
Comment les Loix doivent entretenhs la Frugalité
46
Comment les Loix font relatives à leur principe
54
Droit quil levé fur la valeur des suc
60
Continuation du mfmesujet
63
Son influence fur la Jurisprudence chies I
71
Que dans la Monarchie les Minières ne doivent
79
Réflexion fur la Justice cruelle
82
Des anciennes Loix Trançoifes VJX
85
Terres données aux Eglises II 269 L 280
87
rAbles Loix des douze trop
88
Aclions des hommes mTcomment jugées les anciens Grecs I 38 par
89
Conséquences des différens Principes des trois Gouvernemens
94
Disposition de la
96
Du Luxe à la Chine 100
101
Loix somptuaires chez les Romains 107
107
Son influence fur les mœurs II 1 femme son avantage I
108
Remifedes Tributs comment se nés dune République L
112
Modération Ce que cest I 21
116
Combien la Noblesse est portée à défendre le Trône
117
Propriétés dijìinffives de la Rpublique ibid
123
Avarice sempare des coeurs quand Asyles dans les Temples II
130
NéceíTaite dans une Aristocratie té I
131
Des Loix dans le rapport quelles ont avec la Force
132
Des Romains dans les peines I I
143
Deí Mœurs du Peuple vaincu
144
Mal menés en Turquie Objet de ses Loix I
151
De f objet des Etats divers ibid
153
Des Monarchies que nous connoiffbns
163
Mœurs Différentes dans les Répu juste I i5j 165
165
Réflexions générales fur tétat de Rome après tex
169
f Si elles doivent commander dans Fideicomnus défendus par lancien
171
Répudiation droit de accordé aux Des femmes cause du luxe II
174
De la puissance de juger dans le Gouvernement
176
Aubaine Droit d son origine IL Refusés aux Saxons II
177
Diíposition de oes Loix fur les
178
Fin de ce Livre
183
De certaines Accusations qui ont particulièrement
189
Saliquei Terres ce que cest I Leur différence davec celles
191
Chap XIL De la puissance àes_ peines sx
192
Continuation du même sujet i8dL
193
Des Pensées Ibid
195
Comment on suspend susage de la Liberté dans
201
Des mœurs du Monarque
207
Leurs reglemens au sujet des débi
243
Civiles plus simples dans le Des
244
Ses loix sur les Testamens JA Pupillaire
246
De lEducation dans le Gouvernement Républi
254
Platon Jugement fur ses Loix I 3 y que du climat 1
259
Voyez Leudes
261
Injustice de cette inégalité? rente de celle des Francs Saliens
268
Adulation en quel cas défendue par François II
270
Passent dans la famille de leur 342 sìv
278
Continuation du même sujet
279
Quelssont les pays les plus cultivés
280
Nouveaux effets de la fertilité de la stérilité du pays
281
Des Peuples des Istes ibid Chap VI Des pays formés par lindulrie des hommes
282
Des Mariages des Rois Francs 0 96
296
Childeric ibid Chap XXVI De la Majorité des Rois Francs
297
Continuation du même sujet
298
Esprit sanguinaire des Rois Francs
299
Des Assemblées de la Nation chez les Francs ibid Chap XXX De F autorité du Clergé dans la première Race
300
LWRE
313
Loi qui les empêche dhériter taires L 72
320
Dms le Despotisme L 32 Qwet Êítëlion mix bénéfices abandonnés
329
Chap XVIL Continuation du mtme jujet
335
1En quel cas elles héritoient II pNature des depuis Charles
1
De la Loi da Talion 1
2
yesialesjtmWcraiàii droit dEnfans IL despotiques I 63 08 Confondue avec le commerce IL
3
De la punition des Pères pour leurs Enfans íbid
9
Ce quil dit des Villes commerçan tions 11 151
11
Leurs mœurs anciennes II 260 politique lEtat Civil 16
16
Comment les Républiques pourvoient à leur sâ
28
i í i
38
Plébiscité Ce que cétoit 1 173 f 45
45
Raiso S y a une Raison Primitive1 1 II 58 Effet de cette rareté II 59
60
on jugement fur fes propres un çtatdespotique L 61
61
De quelques Institutions des Grecs ibid
71
Criminelles moins simples dans les Pottant défense de garder audelà
74
Gloire ou magnanimité si elle se Comment rendoient les Jugemens
76
Sur les voleurs II 252 rsuiv
77
VUlains j leur manière de combattre Taux ordinaire de Vusure chez eux
78
Testament défendu chez les premiers font nécessaires L 79
79
Unit les Nations désunit les Par Compositions En usage chez les Bar
84
147
86
r En quel cas ne peut avoir lieu dhommes II 87
87
comment
104
De fesprit dEgalité extrême 112
112
Loix de furie partage des ter Premiers quels ils étoient II
121
Des Sauvages 8c des Peuples Pas Comment traitent Iamour I 128
128
e la Çonjl itution Fédérative doit être composée
129
148
148
Ce quil dit des ThébainsI 9 A bcsoindêtre limité I 151
151
Son objet ibid Effet de leur désunion I 161
157
En quoi consiste II 161
161
bliques dans les Monarchies I Comment se íont formées les
164
ibid
174
pénales en fait de Religion II J 37 de ces Loix II 183
183
Tribut établi par Chiiperic fur le Elfes se conservent en Espagne IL
184
Leur méchanique différente selon leur Seigneur à tort II 218?
218
Jusquà quel âge on pouvoit se ma L 229
229
Aveugle Pourquoi ne pouvoit pas pour lui IL 248
248
Marine La conjmcnt cultivéepac tems de la Monarchie II 281
281
r7 suiv
295
Distinguées des Loix des ma Françoise pourquoi héréditaire
310
Cause principale de P affoiblijsement de la secondé
340
Valette le Duc de la jugé par 342 r suiv Quel il a été depuis II
343
De la nature des Fiefs depuis le Règne de Charle
346
DE LESPRIT
359
pourquoi toujours expo Absolus dans leurGouvernement
363
Oblige à multiplier les Loix Ci En quoidifféroient des Ducs IL
375
Divines il _ 143 dr fuiv ciaire II 2J Change les poce
380
Nouvelles conséquences des Principes des trois Gou
390
Valeur dun homme en Angleterre IIoo cetre République L 07
398

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 245 - ... les supposions des hommes, on commencerait à croire que nous ne sommes pas nous-mêmes Chrétiens. De petits esprits exagèrent trop l'injustice que l'on fait aux Africains; car, si elle était telle qu'ils le disent, ne serait-il pas venu dans la tête des princes d'Europe, qui font entre eux tant de conventions inutiles , d'en faire une générale en faveur de la miséricorde et de la pitié ? CHAPITRE VI.
Page 110 - Le principe de la démocratie se corrompt, non seulement lorsqu'on perd l'esprit d'égalité, mais encore quand on prend l'esprit d'égalité extrême, et que chacun veut être égal à ceux qu'il choisit pour lui commander. Pour lors le peuple ne pouvant souffrir le pouvoir même qu'il confie, veut tout faire par lui-même, délibérer pour le sénat, exécuter pour les magistrats, et dépouiller tous les juges.
Page 6 - La loi, en général, est la raison humaine, en tant qu'elle gouverne tous les peuples de la terre; et les lois politiques et civiles de chaque nation ne doivent être que les cas particuliers où s'applique cette raison humaine.
Page 16 - Il ne suffit pas qu'il y ait dans une monarchie des rangs intermédiaires ; il faut encore un dépôt de lois. Ce dépôt ne peut être que dans les corps politiques, qui annoncent les lois lorsqu'elles sont faites, et les rappellent lorsqu'on les oublie. L'ignorance naturelle à la noblesse, son inattention, son mépris pour le gouvernement civil, exigent qu'il y ait un corps qui fasse sans cesse sortir...
Page 137 - Un état qui en a conquis un autre le traite d'une des quatre manières suivantes : il continue à le gouverner selon ses lois , et ne prend pour lui que l'exercice du gouvernement politique et civil; ou il lui donne un nouveau gouvernement politique et civil; ou il détruit la société et la disperse dans d'autres ; ou enfin il extermine tous les citoyens.
Page 147 - La loi naturelle ordonne aux pères de nourrir leurs enfants , mais elle n'oblige pas de les faire héritiers. Le partage des biens, les lois sur ce partage, les successions après la mort de celui qui a • eu ce partage ; tout cela ne peut avoir été réglé que par la société , et par conséquent par des lois politiques ou civiles.
Page 155 - La puissance de juger ne doit pas être donnée à un sénat permanent, mais exercée par des personnes tirées du corps du peuple", dans certains temps de l'année, de la manière prescrite par la loi, pour former un tribunal qui ne dure qu'autant que la nécessité le requiert.
Page 23 - Je supplie qu'on ne s'offense pas de ce que j'ai dit : je parle après toutes les histoires. Je sais très-bien qu'il n'est pas rare qu'il y ait des princes vertueux; mais je dis que dans une monarchie il est très-difficile que le peuple le soit'.
Page 137 - ... dans d'autres ; ou enfin il extermine tous les citoyens. La première manière est conforme au droit des gens que nous suivons aujourd'hui ; la quatrième est plus conforme au droit des gens des Romains : sur quoi je laisse à juger à quel point nous sommes devenus meilleurs.
Page 7 - ... elles doivent se rapporter au degré de liberté que la constitution peut souffrir; à la religion des habitants, à leurs inclinations, à leurs richesses, à leur nombre, à leur commerce, à leurs mœurs, à leurs manières.

Bibliographic information