Les équivoques de la civilisation

Front Cover
Editions Champ Vallon, 2005 - Barbarie (Philosophie) - Congrès - 269 pages
On ne se passe pas aisément du concept, si c'en est encore un, de civilisation. Chacun convient de son importance, mais son histoire, en français au moins, reste : bien sommaire. Aussi n'était-il pas inutile d'y revenir en croisant un axe géographique (civiltà, civilisation, civilisation, Zivilisation) et un axe historique (de la barbarie selon Leibniz à l'épistémè selon Foucault). Il en ressort un paysage fort contrasté où le terme, non seulement recouvre bien des significations incompatibles - et comment pourrait-il en aller autrement ? -, mais aussi plusieurs statuts bien distincts - car un simple mot n'est pas un concept, comme un concept n'est pas un maître-mot. La " civilisation " se définit donc par ses équivoques, lesquelles résultent de ses usages, plus ou moins scrupuleux. Après avoir prédit le triomphe de la civilisation, on peut bien annoncer le choc des civilisations, mais cela ne contribue pas à y voir plus clair. Aussi, aux fracas de la prophétie, les collaborateurs réunis dans ce volume ont-ils préféré les méandres de l'analyse : moins tonitruants sans doute. mais, de détour en détour, plus riches de ce qui éclaire ces grands mots qui nous engagent toujours plus que nous ne le souhaiterions.
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Quelques considérations sur lidée de civilisation
163
Utilitarisme et civilisation Réforme politique
184
La civilisation chez Rousseau et Kant Luc Vincenti
205
Le concept hégélien de civilisation
225
CONTINUITÉ ET DISCONTINUITÉ DANS LHISTOIRE DU POSITIVISME
243
LES AUTEURS
261
Copyright

Other editions - View all

Common terms and phrases

Bibliographic information