Une troisième école italienne de droit pénal

Front Cover
Lagarde et Sebille, 1893 - 26 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 24 - Il ne faut point mener les hommes par les voies extrêmes; on doit être ménager des moyens que la nature nous donne pour les conduire. Qu'on examine la cause de tous les relâchements, on verra qu'elle vient de l'impunité des crimes, et non pas de la modération des peines. Suivons la nature, qui a donné aux hommes la honte comme leur fléau...
Page 22 - Bain ont à peine aujourd'hui dégagé clairement, c'est que les germes de la folie morale et des crimes se rencontrent, non par exception, mais d'une façon normale, dans les premières années de l'homme, comme dans l'embryon se rencontrent constamment certaines formes qui, dans un adulte, sont des monstruosités; si bien que l'enfant représenterait un homme privé (1) Jean RACINE, cantique III.
Page 18 - C'est dire, en d'autres termes, que le Droit pénal se compose d'une partie absolue et d'une partie relative, d'une partie variable et d'une partie invariable, d'une partie sur laquelle l'homme ne peut rien, et d'une partie qu'il peut modifier en modifiant sa propre manière d'être ; en un mot, de préceptes de justice et de règles d'utilité.
Page 11 - N'est pas punissable l'individu qui, au moment où il a commis le fait, se trouvait dans un état de faiblesse d'esprit de nature à lui enlever la conscience ou la liberté de ses actes.
Page 24 - C'est qu'on augmentoit les supplices à mesure qu'on manquoit de mœurs. Il seroit aisé de prouver que , dans tous ou presque tous les États d'Europe, les peines ont diminué ou augmenté à mesure qu'on s'est plus approché ou plus éloigné de la liberté.
Page 19 - L'utilité n'est pas un principe suprême, générateur primitif de nos droits et de nos devoirs ; elle est un motif; elle peut et doit être pour la société une mesure, dans l'exercice de pouvoirs dérivant d'une source plus élevée.
Page 23 - ... certaines formes qui, dans un adulte, sont des monstruosités ; si bien que l'enfant représenterait un homme privé du sens moral, ce que les aliénistes appellent un fou moral, et nous un criminel-né...
Page 6 - II est naturel, il est nécessaire que la loi morale se fonde sur le sentiment du libre arbitre, car sa sanction consiste exclusivement dans les avertissements de la conscience...
Page 5 - Pour lui, tout ce qu'il y a de vrai dans ces doctrines est ancien ou repose sur l'antique, tout ce qui est nouveau est faux ou repose sur des raisonnements erronés.
Page 18 - La défense sociale, en effet, ne doit-elle pas naturellement commencer par se mettre au service de ce qui constitue la base actuelle et concrète de la société?...

Bibliographic information