Dieu et les Dieux, ou un voyageur Chrétien devant les objets primitifs des cultes anciens, les traditions et la fable, etc

Front Cover
Lagny Freres, 1854 - Religions - 588 pages

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 510 - ... du genre humain? Le hasard n'est pas assez bon mathématicien pour faire de ces coups-là. Tant serait trop ! A propos de Stone-Henge, et par conséquent des monuments analogues, il est encore une opinion trop curieuse et trop importante pour que nous la passions sous silence. Diodore de Sicile (1) dit que , d'après Hécatée et d'autres auteurs qui se sont occupés à recueillir les antiques traditions, il existait dans l'Océan, vis-à-vis le pays des Celtes, une île plus grande que la Sicile,...
Page 337 - ... inquit >frondoso vertice collem/ - quis deus, incertum est - habitat deus: Arcades ipsum/ credunt se vidisse lovem, cum saepe nigrantem/ aegida concuteret dextra nimbosque cieret./ haec duo praeterea disiectis oppida muris,/ reliquias veterumque vides monumenta virorum./ hanc lanus pater, hanc Saturnus condidit arcem:/ laniculum huic, illi fuerat Saturnia nomen...
Page 513 - Je devrais actuellement examiner si Ruth, au lieu d'être une idole particulière et spéciale, n'était pas une de ces divinités lascives, adorées par les Celtes sous l'emblème de pierres brutes et connues sous le nom de Men-Hir ou Hir-men, qui, comme Ruth, avaient une forme alongée , ainsi que l'atteste leur nom même, divinités du culte desquelles on trouvait encore des restes superstitieux en Bretagne...
Page 196 - Phœnicas, ut idem principes in Latio Saturnus et Ops. Terra enim et cœlum, ut Samothracum initia docent, sunt Dei magni et hi quos dixi multeis nominibus.
Page 531 - Les provinces de l'est de la France sont, en général, moins riches en monuments Druidiques que celles de l'ouest. Mais il est à présumer que cette différence n'a pas toujours existé...
Page 465 - Brahmâ, le père des mondes, y prit naissance par sa propre énergie '.... Ce dieu étant demeuré une année entière dans l'œuf divin (qui flottait sur les eaux), à la fin, par sa seule pensée, il le divisa en deux parties égales : de ces deux moitiés il forma le ciel et la terre , plaçant au milieu l'éther subtil, les huit régions du monde et le réceptacle permanent des eaux.
Page 232 - L'Etnpyrée et ses voûtes lumineuses, la mer et ses brises salubres, l'enfer et ses silencieux chaos, obéissent à mes lois : Puissance unique adorée sous autant d'aspects, de formes, de cultes et de noms qu'il ya de peuples sur la terre, (eu/us nomen um'cum, multiformi specie, ritu varia, nomine multijugo, totus veneratur orbis).
Page 471 - Au jour fixé, nous vîmes se dérouler dans la rue principale de Ting-Haë les replis du monstre, porté par cinquante ou soixante personnes , autour desquelles se pressait toute la population de la ville.
Page 42 - ... monceaux de témoignage (I). Ainsi Laban s'apprête à jurer alliance avec Jacob qu'il poursuivait. Jacob prend une pierre, il en dresse un monument, puis il dit à ses frères : Apportez des pierres. Et en ayant ramassé plusieurs ensemble, ils en font un lieu élevé. Laban de s'écrier alors : Ce lieu sera témoin entre vous et moi... Ce lieu élevé et cette pierre nous serviront de témoins... Que le Dieu d'Abraham et le Dieu de Nachor, que le Dieu de leurs pères soit notre juge(l)!
Page 449 - Que s'il se trouve dans une paroisse, des » in lit! rles qui allument des flambeaux et qui » rendent un* culte religieux aux arbres, aux » fontaines et aux pierres , le curé qui négligera » de corriger cet abus, doit savoir qu'il se rend » coupable d'un véritable sacrilége.

Bibliographic information