Histoire du caractère et de l'esprit français depuis les temps les plus reculés jusqu'à la renaissance, Volume 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 225 - Ahi serva Italia, di dolore ostello, Nave senza nocchiero in gran tempesta, Non donna di provincie, ma bordello! Quell...
Page 39 - Oh ! combien d'os broyés 1 quelle mer de sang ! Fuyez ! fuyez ! ceux à qui il reste de la force et un cheval. Fuis , roi Carloman , avec tes plumes noires et ta cape rouge. Ton neveu , ton plus brave , ton chéri , Roland , est étendu mort là-bas. Son courage ne lui a servi à rien.
Page 38 - Un. Deux. Trois. Quatre. Cinq. Six. Sept. Huit. Neuf. Dix. Onze. Douze. Treize. Quatorze. Quinze. Seize. Dix-sept. Dix-huit. Dix-neuf. Vingt. Vingt et un.
Page 18 - permis à d'autres de vous admirer; « je ne fais, moi, nul cas de votre naissance et de votre beauté. Sachez et retenez bien que si vous ne vous hâtez de réparer par une constante application votre négligence passée, vous n'obtiendrez jamais rien de Charles.
Page 2 - Sil y avoit dans le monde une nation qui eût une humeur sociable, une ouverture de cœur, une joie dans la vie, un goût, une facilité à communiquer ses pensées ; qui fût vive, agréable, enjouée, quelquefois imprudente, souvent indiscrète, et qui eût avec cela du courage, de la générosité, de la franchise, un certain point d'honneur, il ne faudroit point chercher à gêner par des lois ses manières, pour ne point gêner ses vertus.
Page 60 - Le premier sac que l'on apporta, on y trouva le poids. Le second sac qu'on apporta , on y trouva le poids de même. Le troisième sac que l'on pesa : — Ohé ! ohé ! le poids n'y est pas ! Lorsque l'intendant vit cela, il étendit la main sur le sac; II saisit vivement les liens , s'efforçant de les dénouer.
Page 225 - A guisa di leon, quando si posa. Pur Virgilio si trasse a lei pregando , Che ne mostrasse la miglior salita: E quella non rispose al suo dimando...
Page 410 - Milon, le 25 janvier 1210, nous a porté ses plaintes contre les légats qui l'ont fort maltraité, quoiqu'il eût déjà rempli la plupart des obligations trèsonéreuses auxquelles maître Milon, notre notaire, de bonne mémoire, l'avait assujetti.
Page 60 - C'est Noménoë qui est ici avec des chariots pleins d'argent. — Descendez , seigneur ; entrez au château , et laissez vos chariots dans la remise ; Laissez votre cheval blanc entre les mains des écuyers, et venez souper là-haut.
Page 38 - Combien sont-ils? enfant, compte-les bien : Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix, onze, douze, Treize, quatorze, quinze, seize, dix-sept, dix-huit, dix-neuf, vingt.

Bibliographic information