Eloge de Montaigne, discours qui a obtenu l'accessit au jugement de la Classe de la langue et de la littérature françaises de l'Institut, dans sa séance du 9 avril 1812

Front Cover
Delaunay, 1812 - Essayists, French - 98 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 68 - Il me semble que ses plus grands admirateurs le louent d'un certain caractère d'auteur judicieux et éloigné du pédantisme, d'avoir parfaitement connu la nature et les faiblesses de l'esprit humain. Si je montre donc que Montaigne, tout cavalier qu'il est, ne laisse pas d'être aussi pédant que beaucoup d'autres, et qu'il n'a eu qu'une connaissance...
Page 13 - Il fait bon naistre en un siècle fort dépravé ; car, par comparaison d'autruy, vous estes estimé vertueux à bon marché. Qui n'est que parricide en nos jours, et sacrilège, il est homme de bien et d'honneur...
Page 69 - ... longue robe, la robe ne peut pas faire le pédant. Montaigne, qui a tant d'aversion pour la pédanterie, pouvait bien ne porter jamais robe longue, mais il ne pouvait pas de même se défaire de ses propres défauts.
Page 88 - ... qui sera cause que jamais ville n'aura autre volonté, et n'aurez point de peine à vous y faire obéir ; car, en un seul mot , vous le serez toujours en ce faisant.
Page 45 - Là, je feuillette à cette heure un livre, à cette heure un autre, sans ordre et sans dessein, à pièces descousues ; tantost je resve, tantost j'enregistre et dicte, en me promenant, mes songes que voicy.
Page 73 - J'ay veu ailleurs des maisons ruynées, et des statues et du ciel, et de la terre : ce sont tousjours des hommes. Tout cela est vray ; et si pourtant ne sçauroy revoir si souvent le tombeau de cette ville, si grande et si puissante, que je ne l'admire et révère.
Page 87 - C-ela les contentoit de telle façon qu'il ne s'y remuoit rien , fût-ce au clergé ou au reste de la province , tant de la noblesse que des villes et du peuple, qu'il ne le sût.
Page 89 - Ah! malheureux hypocrites, vous vous moquez donc de Dieu sous le masque, et portez par contenance un fouet à votre...
Page 73 - J'ay eu plus en teste les conditions et fortunes de Lucullus, Metellus, et Scipion, que je n'ay d'aucuns hommes des nostres.
Page 40 - Je m'y eschauday en mon enfance et y souffris toutes les rages que les poètes disent advenir à ceux qui s'y laissent aller sans ordre et sans jugement.

Bibliographic information