Page images
PDF
EPUB

LIBRAIRIE FÉLIX ALCAN

Socialistes allemands et Nihilistes russes, 2e édition.

1 vol. in-12 de la Bibliothèque d'histoire contempo

raine. .................... 3 fr. 50 L'Évolution du Socialisme. 1 vol. in-12 de la Biblio

thèque d'histoire contemporaine . ....... 3 fr. 50

Pensées et Fragments de SCHOPENHAUER, publiés avec une Introduction et des Notes par J. BOURDEAU, 19e édition. 1 vol. in-12 de la Bibliothèque de philosophie contemporaine ................ 2 fr. 50

Les Maitres de la Pensée contemporaine (STENDHAL,

TAINE, RENAN, SPENCER, NIETZSCHE, TOLSTOI, RUSKIN, VICTOR HUGO), 3e édition, 1 vol. in-12 de la Bibliothèque de philosophie contemporaine . ........ 2 fr. 50

LIBRAIRIE HACHETTE

La Rochefoucauld. 1 vol. in-16 de la collection « Les

Grands Écrivains ».

LIBRAIRIE CALMANN LÉVY

Mémoires de HENRI HEINE, publiés avec une Introduc

tion par J. BOURDEAU, 1884.

20-1-05 – Tours, Imp. E. ARRAULT et Cie.

ET SOCIOLOGUES

PAR

J. BOURDEAU

Correspondant de l'Institut

QUESTIONS DE SOCIOLOGIE

THÉORICIENS SOCIALISTES
LE SOCIALISME EN ACTION

PARIS
FÉLIX ALCAN, ÉDITEUR
ANCIENNE LIBRAIRIE GERMER BAILLIÈRE ET (ie

108, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, 108

1905
Tous droits réservés

QUESTIONS DE SOCIOLOGIE

L'ÉVOLUTION DE LA GUERRE

Les philanthropes ont gémi de tout temps sur la guerre, mais nul n'a encore trouvé le moyen de la iaire cesser. Depuis le jour symbolique où Caïn tua son frère Abel, dès l'aube de l'humanité, les hommes ont versé le sang de leurs semblables. Notre siècle est celui qui compte les plus longues périodes de paix, et pourtant encore aujourd'hui la guerre ne s'éteint sur quelque point du globe que pour se rallumer en un autre.

La guerre est un phénomène non pas seulement humain' mais universel. Il faut voir en elle une des lois les plus importantes de la nature. Admirez la fin d'une belle journée d'été, le soir berce déjà la terre : tout semble respirer la paix et le bonheur, alors que tout est lutte, souffrance et carnage. Les herbes se disputent les sucs nourriciers du sol, les plus fortes enlacent et étouffent les faibles. Les arbres vigoureux de la forêt empêchent les arbustes de croître. Poussées par la même nécessité de vivre, de se développer, de

J. BOURDEAU – Socialistes.

se reproduire, les espèces animales se pourchassent et s'entre-dévorent. Les abeilles se livrent à la piraterie. Il existe parmi les fourmis des castes aristocratiques et guerrières qui en réduisent d'autres en servitude. Durant la saison des amours, les saumons mâles se battent constamment, et leur mâchoire s'allonge en crochet. Longtemps avant Darwin, Voltaire écrivait : « Il n'y a pas jusqu'aux moutons et aux colombes qui n'avalent une quantité prodigieuse d'animaux imperceptibles. Les mâles de la même espèce se font la guerre pour des femelles, comme Ménélas et Paris. L'air, la terre et les eaux sont des champs de destruction. » Si nous avions l'ouïe assez fine, nousentendrions à chaque seconda upe immense rumeur de gémissements et de râles d'agonie, telle que Dante l'a décrite dans son Enfer. Et quand nous considérons la vie sous cet aspect, nous avons plus de peine à concevoir que le monde puisse être l'œuvre d'une Providence bienveillante et d'une Sagesse infinie. La nature nous apparait sous les traits hideux d'une marâtre, au sein inépuisablement fécond et aux griffes ensanglantées, qui n'engendre que pour donner la mort, après mille tourments.

L'homme, ce « dieu tombé », ne fait nullement exception, il doit subir la loi commune. Il a les mêmes besoins élémentaires queles autres animaux: il lui faut à tout prix se procurer des aliments et des compagnes. Il a pu suppléer à sa faiblesse physique par son intelligence jointe à sa férocité. Il a les dents d'un carnassier : il se nourrit de chair et de sang ; il tue parfois son semblable pour le dévorer. Entre les familles, les clans, les tribus, les classes, les partis d'une même nation, à travers les périodes chasseresse, pastorale. agricole, industrielle, on s'est disputé les territoires de chasse, les rivières poissonneuses, les troupeaux et les

« PreviousContinue »