Revue des questions historiques, Volume 13

Front Cover
Gaston Louis Emmanuel Du Fresne marquis de Beaucourt, Paul Allard, Jean Guiraud
Librairie de Victor Palmé, 1873 - History
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 490 - Si de coupables manœuvres suscitaient à mon gouvernement des obstacles, que je ne peux pas, que je ne veux pas prévoir, je trouverais la force de les surmonter dans ma résolution de maintenir la paix publique, dans la juste confiance des Français et dans l'amour qu'ils ont toujours montré pour leur roi.
Page 375 - Xisuthrus comprit que la terre était découverte; il fit une ouverture au toit du navire et vit que celui-ci était arrêté sur une montagne. Il descendit donc avec sa femme, sa fille et son pilote, adora la Terre, éleva un autel et y sacrifia aux Dieux ; à ce moment il disparut avec ceux qui l'accompagnaient.
Page 385 - J'envoyai dehors un corbeau, et il partit. 145. Le corbeau alla, et les corps sur les eaux il vit et 146. il les mangea, il nagea et erra au loin et ne revint pas. 147. J'envoyai dehors les animaux aux quatre vents. Je versai une libation.
Page 396 - Si la famille de Cham subsiste encore dans un certain nombre de pays et y forme toujours le fond de la population, nulle part, depuis des centaines d'années, elle n'a une vie propre et nationale et ne forme un état indépendant. Les descendants de Cham furent les premiers, après le déluge, à marcher dans la voie de la civilisation matérielle, qu'ils poussèrent à un haut degré de développement. Mais s'ils avaient sous ce rapport des aptitudes remarquables, leur race garda toujours l'empreinte...
Page 382 - Dieu donc regarda la terre ; et voici, elle était corrompue, car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre. 13 Et Dieu dit à Noé : La fin de toute chair est venue devant moi ; car ils ont rempli la terre d'extorsion, et voici, je les détruirai avec la terre.
Page 356 - II y eut un temps où tout était ténèbres et eau, et dans ce milieu s'engendrèrent spontanément des animaux monstrueux et des figures les plus particulières ; des hommes à deux ailes, et quelques-uns avec quatre, à deux faces, à deux...
Page 427 - Et l'Éternel les dispersa loin de là sur la face de toute la terre ; et ils cessèrent de bâtir la ville. C'est pourquoi on l'appela du nom de Babel, car c'est là que l'Éternel confondit le langage de toute la terre, et c'est de là <î> 200-201-202 que l'Éternel les dispersa sur la face de toute la terre.
Page 418 - Nous disons pour l'autre, qui est cet édifice-ci : — Le Temple des Sept lumières de la terre, et auquel se rattache le plus ancien souvenir de Borsippa, fut bâti par un roi antique (on compte de là quarante-deux vies humaines), mais il n'en éleva pas le faîte.
Page 386 - ... purifia le pays, il établit un pacte et conduisit le peuple. 182. en la présence de Sisit et du peuple. 183. Quand Sisit et sa femme et le peuple pour être semblables aux dieux furent emmenés, 184. alors Sisit dans un lieu écarté demeura à l'embouchure des rivières ; 185.
Page 645 - ... de la monarchie absolue. Mais, dès qu'il a remporté cette victoire et accompli cette révolution, le tiers état en poursuit une nouvelle ; il s'attaque à ce pouvoir unique qu'il a tant contribué à fonder et il entreprend de changer la monarchie pure en monarchie constitutionnelle.

Bibliographic information