Œuvres complètes de Condorcet [ed. by M.L.S. Caritat and others].

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 298 - Ils ont un instinct secret qui les porte à chercher le divertissement et l'occupation au dehors, qui vient du ressentiment de leurs misères continuelles; et ils ont un autre instinct secret, qui reste de la grandeur de notre première nature, qui leur fait connaître que le bonheur n'est en effet que dans le repos...
Page 290 - C'était un potier de terre qui travaillait pour le roi Louis XIII ; il est l'auteur d'un livre intitulé le Moyen de devenir riche, et la Manière véritable par laquelle tous les hommes de France pourront apprendre à multiplier et augmenter leurs trésors et possessions, par maître Bernard Palissy, inventeur des rustiques figurines du roi.
Page 345 - Cruel ! que votre amour a voulu la sauver. Un oracle fatal ordonne qu'elle expire : Un oracle dit-il tout ce qu'il semble dire? Le Ciel, le juste Ciel, par le meurtre honoré, Du sang de l'innocence est-il donc altéré ? Si du crime d'Hélène on punit sa famille , Faites chercher à Sparte Hermione sa fille.
Page 345 - Le ciel, le juste ciel, par le meurtre honoré, Du sang de l'innocence est-il donc altéré? Si du crime d'Hélène on punit sa famille, Faites chercher à Sparte Hermione, sa fille : Laissez à Ménélas racheter d'un tel prix Sa coupable moitié, dont il est trop épris.
Page 390 - L'ouvrage de M. de Vauvenargues , imprimé après sa mort , • est intitulé : Introduction à la connaissance de l'esprit humain. « Les éditeurs , pour faire passer les maximes hardies qu'il • renferme, y ont joint une méditation et une prière trouvées dans • les papiers de l'auteur, qui , dans une dispute sur Bossuet avec • ses amis, avait soutenu qu'on pouvait parler de la religion avec « majesté et enthousiasme sans y croire. On le défia de le prou« ver, et c'est pour répondre...
Page 108 - Cet homme gros et court, Si fameux dans l'histoire, Ce grand comte d'Harcourt Tout rayonnant de gloire, Qui secourut Casai, et qui reprit Turin, Est devenu recors de Jules Mazarin.
Page 389 - Dans le temps de la mort de M. de Vauvenargues, les Jésuites avaient « la manie de chercher à s'emparer des derniers moments de tous les hommes « qui avaient quelque célébrité; et, s'ils pouvaient, ou en extorquer quelque « déclaration , ou réveiller dans leur âme affaiblie les terreurs de l'enfer, ils « criaient au miracle. Un de ces Pères se présente chez M. de Vauvenargues ', mourant. — Qui vous a envoyé ici ? dit le philosophe.
Page 303 - La deuxième , que l'autorité des rois de France est indépendante , quant au temporel : on en convient encore , selon du Perron ; mais pourtant ce n'est pas un article de foi. La troisième , qu'il n'ya aucun cas où les sujets puissent être dispensés du serment de fidélité ; ce point parait contentieux à du Perron. D'abord jusqu'à la venue de Calvin, on a cru , dans toute l'église , qu'on était absous du serment de fidélité envers tout prince qui violait le serment fait à Dieu et à...
Page 264 - IL n'ya qu'un esclave qui puisse dire qu'il préfère la royauté à une république bien constituée, où les hommes seraient vraiment libres , et où jouissant , sous de bonnes lois , de tous les droits qu'ils tiennent de la nature , ils seraient encore à l'abri de toute oppression étrangère; mais cette république n'existe point et n'a jamais existé. On ne peut choisir qu'entre la monarchie , l'aristocratie et l'anarchie...
Page 245 - On sent qu'il serait absurde de regarder comme un mal des commodités dont tous les hommes jouiraient : aussi ne donne-t-on en général le nom de luxe qu'aux superfluités, dont un petit nombre d'individus seulement peuvent jouir. Dans ce sens, le luxe est une suite nécessaire de la propriété , sans laquelle aucune société ne peut...

Bibliographic information