Oeuvres complètes de Jacques-Henri-Bernardin de Saint-Pierre, Volume 7

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 75 - J'ai eu sur le coteau voisin un jardin qui me fournissait, dans toutes les saisons, des légumes et d'excellents fruits : il est maintenant confondu dans la forêt. Ce vallon solitaire retentissait du mugissement de mes bœufs. Vous n'eussiez entendu, du matin au soir, dans ma maison, que des chants d'allégresse et des cris de joie. J'ai vu autour de cette table trois garçons et quatre filles. Le plus jeune de mes fils était en état de conduire un troupeau de brebis. Ma fille Cyanée habillait...
Page 35 - Tithonia flectere coniunx. aspice qui coeant populi, quae moenia clausis 385 ferrum acuant portis in me excidiumque meorum.' dixerat et niveis hinc atque hinc diva lacertis cunctantem amplexu molli fovet. ille repente accepit solitam flammam, notusque medullas intravit calor et labefacta per ossa cucurrit, 390 non secus atque olim tonitru cum rupta corusco ignea rima micans percurrit lumine nimbos.
Page 33 - limina victor 'Alcides subiit, haec ilium regia cepit. 'Aude, hospes, contemnere opes, et te quoque dignum ' Finge deo, rebusque veni non asper egenis.
Page 105 - Sifîonne l6, un triton lui déroba sa pomme, qu'elle avait mise sur un rocher, et la porta à la déesse des mers. Aussitôt Thétis en sema les pépins dans les campagnes voisines, pour y perpétuer le souvenir de sa vengeance et de son triomphe. Voilà , disent les Gaulois celtiques, la cause du grand nombre de pommiers qui croissent dans leur...
Page 73 - Le tronc d'un vieux saule renversé par le temps, servait de pont à l'Achéloùs, et ce pont n'avait pour garde-fous que de grands roseaux, qui s'élevaient à sa droite et à sa gauche : mais le ruisseau, dont le lit était semé de rochers, était si facile à passer à gué, et on faisait si peu d'usage de son pont, que des convolvulus le couvraient presque en entier de leurs festons de feuilles en cœur et de fleurs en cloches blanches. A quelque distance de ce pont était l'habitation de Tirtéc.
Page 301 - Puisque l'existence du monde n'est qu'un passage continuel de la vie à la mort, et de la mort à la vie, loin que tout soit, rien n'est.
Page 4 - Une seule épine me fait plus de mal que l'odeur de cent rosés ne me fait de plaisir. La meilleure compagnie me semble mauvaise, si j'y rencontre un important, un envieux, un médisant, un méchant, un perfide.
Page 50 - Hunc tibi praeterea, spes et solatia nostri, Pallanta adjungam . Sub te tolerare magistro Militiam et grave Martis opus, tua cernere facta, Assuescat, primis et te miretur ab annis.
Page 43 - Volcani domus, et Volcania nomine tellus. Hoc tune Ignipotens caelo descendit ab alto. Ferrum exercebant vasto Cyclopes in antro, Brontesque Steropesque et nudus membra Pyracmon.
Page 28 - Jovis proles, decus addite divis : Et nos et tua dexter adi pede sacra secundo. Talia car-minibus celebrant : super omnia Caci Speluncam adjiciunt...

Bibliographic information