Page images
PDF

H I S T O R I E N
DU PEUPLE HÉBREU,
S A N S L E S A V O I R.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][graphic][graphic][graphic][graphic][graphic]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][graphic]

AVERTIS S E M E N T
D E L' A U T E U R.

L 'o vVR AG E de Monsieur l'abbé Guérin du Rocher dont nous prenons ici la défènsè, pourroit, par la singularité de la couverte qu'il contient, faire naître des préjugés défavorables dans l'esprit de ceux qui ne l'auroient pas encore lu, ou qui ne tiennent pas assèz en garde contre les premieres impressions qu'ils prennent du mérite d'un livre , söuvent sur le seul énoncé du titre. Nous croyons donc que, pour prémunir ceux qui sèroient tentés de rejetter, au premier apperçu, la grande découverte que nous . justifions ici, nous ne pouvons rien faire de mieux que de citer le jugement qu'en a porté un homme , • a 1]

[ocr errors]
[ocr errors]

nation célebre, il fait appercevoir les traces précieuses de la vérité, & découvre le fondementrespectablesurlequelporte ce bizarre édifice.En prouvant que ces fables sont une ALTÉRATION CONTINUELL E DES ÉVÉNEMENS RACONTÉS DANS L'ANCIENTESTAMENT,ilforce les Historiens de l'Egypte , Hérodote , Manethon , Diodore &c. à rendre hommage à Moïsè & aux autres Ecrivains sacrés; à déposèr en leur faveur; à devenir , en quelque sorte, leurs garans ; & montre la fausseté de tant d'imputations qu'ont faites à nos Saints Livres, ceux qui se sont aveuglés jusqu'à croire que la main des hommes pourroit détruire l'œuvre de Dieu. En Sorbonne ce

9 Mars 1779. ,

Signé Ass ELIN B.

« PreviousContinue »