Voyage d'un économiste en Italie

Front Cover
Guillaumin et C.ie, 1857 - Italy - 336 pages

From inside the book

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 136 - Dieu, en donnant à l'homme des besoins, en lui rendant nécessaire la ressource du travail, a fait du droit de travailler la propriété de tout homme, et cette propriété est la première, la plus sacrée et la plus imprescriptible de toutes.
Page 124 - Vous devez donc être persuadé que les rois sont seigneurs absolus et ont naturellement la disposition pleine et libre de tous les biens qui sont possédés, aussi bien par les gens d'église que par les séculiers, pour en user en tout temps comme de sages économes, c'est-à-dire suivant le besoin général de leur État.
Page 68 - C'est l'esprit de cette * harangue que Metellus Numidicus fit au peuple dans sa censure. « S'il « étoit possible de n'avoir point de femme, nous « nous délivrerions de ce mal ; mais , comme la « nature a établi que l'on ne peut guère vivre « heureux avec elles ni subsister sans elles, il faut « avoir plus d'égards à notre conservation qu'à « des satisfactions passagères.
Page 321 - On peut affirmer dans l'état actuel du monde que la fondation des colonies est la meilleure affaire dans laquelle on puisse engager les capitaux d'un vieil et riche pays.
Page 198 - A' quali, in persona della Notte, rispose Michelagnolo cosi: Grato mi è il sonno, e più l'esser di sasso: mentre che il danno e la vergogna ' dura, non veder, non sentir, m'è gran ventura; però non mi destar; deh parla basso!
Page 260 - ... à chercher à vivre à leurs dépens et non plus à ceux du public, et il sapait par les fondements ces fortunes immenses qu'on voit naître en si peu de temps. C'était déjà de quoi échouer. » Mais le crime fut qu'avec cette nouvelle pratique...
Page 291 - J'ai vu faire des descentes chez des fabricants avec une bande de satellites, bouleverser leurs ateliers, répandre l'effroi dans leur famille, couper des chaînes sur le métier, les enlever, les saisir; assigner, ajourner, faire subir des interrogatoires, confisquer, amender, les sentences affichées, et tout ce qui s'en suit, tourments, disgrâces, la honte, frais, discrédit.
Page 170 - LE principe du gouvernement despotique se corrompt sans cesse , parce qu'il est corrompu par sa nature. Les autres gouvernements périssent , parce que des accidents particuliers en violent le principe : celui-ci périt par son vice intérieur , lorsque quelques causes accidentelles n'empêchent point son principe de se corrompre.
Page 135 - VOUDRAS, parce que gens libères * , bien nés, bien instruits, conversants en compagnies honnêtes, ont par nature un instinct et aiguillon qui toujours les pousse à faits vertueux et retire de vice, lequel ils nommaient honneur.

Bibliographic information