Poètes français: ou choix de poésies des auteurs du second et du troisième ordre, des XV, XVI, XVII, et XVIII siècles, avec des notices sur chacun de ces auteurs, Volume 5

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 93 - Le premier jour du mois de Mai Fut le plus heureux de ma vie ; Le beau dessein que je formai Le premier jour du mois de Mai. Je vous vis, et je vous aimai. Si ce dessein vous plut, Silvie, Le premier jour du moisde Mai Fut le plus heureux de ma vie.
Page 198 - De climats en climats le temple et la déesse. Elle fuit et revient. Elle place un mortel Hier sur un bûcher, demain sur un autel. Le jeune Antinous eut autrefois des prêtres. Nous rions maintenant des mœurs de nos ancêtres; Et qui rit de nos mœurs ne fait que prévenir Ce qu'en doivent penser les siècles à veuir.
Page 196 - II faisait disputer le prêtre et le notaire. Que la bonté divine, arbitre de son sort, Lui donne le repos que nous rendit sa mort...
Page 63 - J'en ai tâté pendant un jour entier. Ce jour-là je fis grande chère ; Je ris , je bus , tout alla bien ; Car il est un Dieu tutélaire Par lequel on fait tout sans se douter de rien , Quand on est roi.
Page 193 - ... an, nouveau goût, Autre ville, autres mœurs; tout change, on détruit tout. Examine pour toi ce que ton voifin penfe ; Le plus beau droit de l'homme eft cette indépendance.
Page 190 - Dors, mon enfant, clos ta paupière; Tes cris me déchirent le cœur. Dors, mon enfant; ta pauvre mère A bien assez de sa douleur.
Page 137 - Expire en approchant de ses paisibles toits. Là, loin du vain fracas d'un monde qu'elle oublie, La Méditation, assise et recueillie, Couve tous les trésors renfermés dans son sein, Et son front taciturne est penché sur sa main. Elle ne quitte point ce solitaire...
Page 200 - En vous interprétant la chose devient claire... — Mais, en termes précis, j'ai dit tout le contraire. Cherchons la vérité, mais d'un commun accord ; Qui discute a raison et qui dispute a tort. Voilà ce que j'ai dit; et d'ailleurs, qu'à la guerre, A la ville, à la cour, souvent il faut se taire... — Mon cher Monsieur, ceci cache toujours deux sens, Je distingue...
Page 223 - Un autre dieu naquit de ce tendre mystère; Cherchez la troupe des amours, La plus leste, la plus gentille, Vous l'y rencontrerez toujours , C'est un enfant de la famille.
Page 192 - Oui, le voilà ; c'est son image Que tu retraces à mes yeux ! Ta bouche aura son doux langage, Ton front son air vif et joyeux : Ne prends point son humeur volage, Mais garde ses traits gracieux.

Bibliographic information