Page images
PDF
EPUB

5702

TRADUITE

PAR JACQUES DELILLE.

NOUVELLE ÉDITION,

REVUE ET CORRIGÉE, AVEC LES VARIANTES;

AUGMENTÉE

D'UNE DÉDICACE EN VERS A S. M. L'EMPEREUR DE RUSSIE.

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

CHEZ GIGUET ET MICHAUD, IMP.-LIBRAIRES,

RUE DES BONS-ENFANS, No. 34.

M. DCCC. IX.

1

L'ÉNÉIDE,

LIVRES X, XI, XII.

DU LIVRE DIXIÈME.

[merged small][ocr errors][merged small][ocr errors]

ASSEMBLÉE du conseil de tous les dieux, par l'ordre de
Jupiter qui les exhorte à se réunir et à faire régner la
paix parmi eux , en attendant la guerre sanglante qui doit
troubler un jour le

repos
de l'Italie

par

l'arrivée d'Annibal : « C'est alors, leur dit-il, que vous pourrez prendre »

parti pour les uns ou pour les autres. » Lorsqu'il a cesse de parler, Vénus se lève et se plaint de toutes les injustices que l'on

fait aux Troyens , et supplie Jupiter d'épargner au moins Ascagne, et de le sauver des dangers qui l'environnent dans le camp assiégé. Junon l'interrompt et se répand en invectives contre Énée et contre la nation troyenne. Le père des dieux , ne pouvant les réconcilier, déclare que désormais il ne favorisera ni les Troyens ni les, Rutules ; qu'il sera neutre , et qu'il abandonnera aux destinées le succès de cette guerre. Les Rutules livrent l'assaut aux remparts de la nouvelle Troie, et les Troyens les fendent courageusement. Cependant Énée, conduisant les troupes auxiliaires d'Etrurie, dont on voit ici le dénombrement, s'embarque sur une flotte de trente vaisseaux, pour venir rejoindre son camp. Sur sa route , les nouvelles Nymphes de la mer, dans lesquelles ses, galères ont été transformées, comme on a vu au livre précédent, s'assemblent autour de son vaisseau , lui parlent, et lui apprennent

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

le danger où sont les Troyens assiégés dans leur nouvelle ville. Enée arrive, mais les ennemis s'opposent à sa deseente. Combat sanglant. Pallas, fils du roi Evandre, le fidèle allié des Troyens, après avoir fait des prodiges de valeur, est tué par Turnus. Enée, furieux de cette perte, la venge par un horrible carnage qu'il fait des Rutules. Les Troyens sortent alors de leurs retranchemens, et se joignent aux troupes auxiliaires arcadiennes et étrusques. Junon, craignant que Turnus ne périsse dans ce long et terrible combat, offre à ses yeux un fantôme armé, semblable au roi des Troyens. Ce faux Énée, vivement poursuivi par Turnus, se réfugie dans un navire. Turnus le suit et y entre avec lui; le fantôme alors disparoít. Junon aussitôt coupe le câble, met le vaisseau en mer, et le fait aborder près d'Ardée, capitale du royaume de Turnus : c'est ainsi que Junon sauve le roi des Rutules. Mézence prend la place de ce prince, et fait un grand carnage des Troyens et de leurs alliés. Énée marche contre lui, le combat et le blesse ; son fils Lausus lui sauve la vie en le couvrant de son bouelier, et il est emporté hors du champ de bataille, Lausus combat alors contre Énée, qui lui conseille de conserver ses jours, et de ne point se mesurer avec lui. Le brave Lausus, n'écoutant point ces conseils, veut combattre contre le vainqueur de son père, et succombe. Mézence apprend la mort de son fils; il monte à cheval et retourne au combat pour le venger, Second combat de Mézence contre Énée qui le tue.

« PreviousContinue »