Fragments philosophiques

Front Cover
Hachette, 1836 - Philosophy
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 99 - Où est-elle cette sagesse , où est-elle cette raison commune et supérieure tout ensemble à toutes les raisons bornées et imparfaites du genre humain? Où est-il donc cet oracle qui ne se tait jamais, et contre lequel ne peuvent jamais rien tous les vains préjugés des peuples? Où est-elle cette raison qu'on a sans cesse besoin de consulter, et qui nous prévient pour nous inspirer le désir d'entendre sa voix? Où est-elle cette vive lumière qui illumine tout homme venant en ce monde...
Page 99 - Où est-il donc cet oracle qui ne se tait jamais, et contre lequel ne peuvent jamais rien tous les vains préjugés des peuples? Où est-elle cette raison qu'on a sans cesse besoin de consulter, et qui nous prévient pour nous inspirer le désir d'entendre sa voix? Où est-elle cette vive lumière qui illumine tout homme venant en ce monde? Où est-elle...
Page 175 - ... de commencement. Ce sont les lois fondamentales de la croyance qui constituent l'intelligence ; et, comme elles découlent de la même source, elles ont la même autorité ; elles jugent au même titre ; il n'ya point d'appel du tribunal des unes à celui des autres. Qui se révolte contre une seule se révolte contre toutes, et abdique toute sa nature.
Page 146 - ... est la base véritable de ce qui, plus tard, sous une forme logique et entre les mains de la réflexion, devient une conception nécessaire. Toute subjectivité avec toute réflexibilité expire dans la spontanéité de l'aperception.
Page 99 - Où est-elle cette raison parfaite qui est si près de moi, et si différente de moi? Où est-elle ? Il faut qu'elle soit quelque chose de réel; car le néant ne peut être parfait, ni perfectionner les natures imparfaites. Où estelle cette raison suprême ? N'est-elle pas le Dieu que je chercbe?
Page 127 - ... terre, de l'enfance à la jeunesse, de la jeunesse à l'âge mûr, de l'âge mûr à la vieillesse, d'année en année, de mois en mois, de semaine en semaine, ses opinions s'altèrent, se modifient, se transforment en tout et sur...
Page 176 - Qu'en un seul point, la nature de la connaissance, la nature , dis-je , et non le degré , soit subordonnée à nos moyens de connaître , c'en est fait de la certitude ; rien n'est vrai , rien n'est faux; ce n'est point assez dire , tout est faux et vrai tout ensemble, puisque le faux et le vrai ne diffèrent plus du doux et de l'amer. Le néant lui-même est arraché à sa nullité absolue; il entre dans le domaine du relatif; il est quelque chose ou rien, selon la conformation de l'œil du spectateur....
Page 146 - Plus que jamais fidèle à la méthode psychologique, au lieu de sortir de l'observation, je m'y enfonçai davantage, et c'est par l'observation que dans l'intimité de la conscience , et à un degré où Kant n'avait pas pénétré, sous la relativité et la subjectivité apparente des principes nécessaires, j'atteignis et démêlai le fait instantané, mais réel, de l'aperception spontanée de la vérité, aperception qui , ne se réfléchissant point...

Bibliographic information