Mélanges de philosophie, d'histoire et de littérature, Volume 1

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

h gall

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 321 - Que chacun examine ses pensées, il les trouvera toutes occupées au passé et à l'avenir. Nous ne pensons presque point au présent; et, si nous y pensons, ce n'est que pour en prendre la lumière pour disposer de l'avenir...
Page 380 - L'éducation des garçons passe pour une des principales affaires par rapport au bien public; et quoiqu'on n'y fasse guère moins de fautes que dans celle des filles, du moins on est persuadé qu'il faut beaucoup de lumières pour y réussir. Les plus habiles gens se sont appliqués à donner des règles dans cette matière. Combien voit-on de maîtres et de colléges!
Page 66 - ... elle se traîne souillée d'encre et toute pantelante sur la route de la vérité, baissant toujours vers la terre son front sillonné d'algèbre. Rien de semblable dans la haute antiquité. Autant qu'il nous est possible d'apercevoir la science des temps primitifs à une si énorme distance, on la voit toujours libre et isolée , volant plus qu'elle ne marche, et présentant dans toute sa personne quelque chose d'aérien et de surnaturel. Elle livre aux vents des cheveux qui s'échappent d'une...
Page 66 - Quoi qu'il en soit , observez , je vous prie , qu'il est impossible de songer à la science moderne sans la voir constamment environnée de toutes les machines de l'esprit et de toutes les méthodes de l'art. Sous l'habit étriqué du nord , la tête perdue dans les volutes d'une chevelure menteuse, les bras chargés de livres et d'instruments de toute espèce, pâle de veilles et de travaux, elle se traîne souillée d'encre et toute pantelante sur la route de la vérité, baissant toujours vers...
Page 293 - La Gérocomie, ou Code physiologique et philosophique pour conduire les individus des deux sexes à une longue vie, en les dérobant à la douleur et aux infirmités; par une Société de médecins; rédigé et publié par M.
Page 356 - Quelle main plus hardie, profitant des nouveaux phénomènes connus et des découvertes nouvelles , osera reconstruire , avec plus d'audace et de solidité, ces tourbillons, que Descartes lui-même n'éleva que d'une main faible? ou, rapprochant deux empires divisés, entreprendra de réunir l'attraction avec l'impulsion, en découvrant la chaîne qui les joint; ou peut-être nous apportera une nouvelle loi de la nature inconnue jusqu'à ce jour, qui nous rendra compte également, et des phénomènes...
Page 395 - Vous ne devez qu'au hasard la différence qu'il ya de vous a eux ; mais l'orgueil et la haute opinion que nous avons de nous-mêmes , nous fait regarder comme un bien qui nous est dû, l'état où nous sommes , et comme un vol tout ce que nous n'avons pas : vous voyez bien que rien n'est plus injuste. Jouissez , mon fils, des avantages de votre état ; mais souffrez - en doucement les peines.
Page 381 - Pour les filles, dit-on , il ne faut pas qu'elles soient savantes, la curiosité les rend vaines et précieuses ; il suffit qu'elles sachent gouverner un jour leurs ménages, et obéir à leurs maris sans raisonner.
Page 107 - Les martyrs de la foi pendant la Révolution française, ou martyrologe des pontifes, prêtres, religieux, religieuses, laïcs de l'un et de l'autre sexe, qui périrent alors pour la foi ; par l'abbé Aimé Guillou.
Page 216 - Quant à moi , effrayé des difficultés qui se multiplient , et convaincu de l'impossibilité presque démontrée que les langues aient pu naître et s'établir par des moyens purement humains , je laisse à qui voudra l'entreprendre la discussion de ce difficile problème, lequel a été le plus nécessaire de la société déjà liée à l'institution des langues, ou des langues déjà inventées à l'établissement de la société.

Bibliographic information