Oeuvres complètes de Vauvenargues: précédées d'une notice sur sa vie et ses ouvrages et accompagnées des notes

Front Cover
Chez J. L. J. Brière, 1823 - Ethics
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 273 - En pensant bien, il parle souvent mal; il se sert des phrases les plus forcées et les moins naturelles. Térence dit en quatre mots, avec la plus élégante simplicité, ce que celuici ne dit qu'avec une multitude de métaphores qui approchent du galimatias.
Page 255 - Si vous avez quelque passion qui élève vos sentiments , qui vous rende plus généreux, plus compatissant , plus humain , qu'elle vous soit chère.
Page 118 - Je crois qu'il n'ya point de génie sans activité. Je crois que le génie dépend en grande partie de nos passions. Je crois qu'il se forme du concours de beaucoup de différentes qualités et des convenances secrètes de nos inclinations avec nos lumières. Lorsque quelqu'une des conditions nécessaires manque, le génie n'est point ou n'est qu'imparfait, et on lui conteste son nom...
Page 286 - Corneille ne me surprend point : le bon goût n'est qu'un sentiment fin cl fidèle de la belle nature , et n'appartient qu'à ceux qui ont l'esprit naturel. Corneille, né dans un siècle plein d'affectation , ne pouvait avoir le goût juste. Aussi l'at-il fait paraître non-seulement dans ses ouvrages , mais encore dans le choix de ses modèles , qu'il a pris chez les Espagnols et les Latins, auteurs pleins d'enflure , dont il a préféré la force gigantesque à la simplicité plus noble et plus...
Page 42 - L'exemple est toujours plus frappant que la réflexion. « Nous querellons les malheureux pour « nous dispenser de les plaindre. » « La magnanimité ne doit pas compte à
Page 225 - L'esprit de ce souverain juge du monde n'est pas si indépendant qu'il ne soit sujet à être troublé par le premier tintamarre qui se fait autour de lui. Il ne faut pas le bruit d'un canon pour empêcher ses pensées: il ne faut que le bruit d'une girouette ou d'une poulie. Ne vous étonnez pas s'il ne raisonne pas bien à présent; une mouche bourdonne à ses oreilles ; c'en est assez pour le rendre incapable de bon conseil.
Page 281 - Et ce bras du royaume est le plus ferme appui. Grenade et l'Aragon tremblent quand ce fer brille ; Mon nom sert de rempart à toute la Castille : Sans moi, vous passeriez bientôt sous d'autres lois, Et vous auriez bientôt vos ennemis pour rois.
Page 290 - Cinna, prends, et sur toute chose Observe exactement la loi que je t'impose : Prête, sans me troubler, l'oreille à mes discours; D'aucun mot, d'aucun cri, n'en interromps le cours; Tiens ta langue captive; et si ce grand silence A ton émotion fait quelque violence, Tu pourras me répondre après tout à loisir : Sur ce point seulement, contente mon désir.
Page 133 - Nous tirons de l'expérience de notre être une idée de grandeur, de plaisir, de puissance que nous voudrions toujours augmenter : nous prenons dans l'imperfection de notre être une idée de petitesse, de sujétion, de misère, que nous tâchons d'étouffer: voilà toutes nos passions.
Page 332 - IL n'ya presque point de tour dans l'éloquence qu'on ne trouve dans La Bruyère ; et si on y désire quelque chose , ce ne sont pas certainement les expressions , qui sont d'une force infinie et toujours les plus propres et les plus précises qu'on puisse employer. Peu de gens l'ont compté parmi les orateurs , parce qu'il n'ya pas une suite sensible dans ses caractères.

Bibliographic information