La Semaine des familles: revue universelle hebdomadaire, Volume 21

Front Cover
J. Lecoffre et cie., 1880
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 259 - II lit au front de ceux qu'un vain luxe environne Que la Fortune vend ce qu'on croit qu'elle donne. Approche-t-il du but? quitte-t-il ce séjour ? Rien ne trouble sa fin : c'est le soir d'un beau jour.
Page 111 - Sans aïeux, sans fortune, sans appui, orphelin dès l'enfance, il entra au service à l'âge de onze ans ; il s'éleva, malgré ternie, à force de mérite, et chaque grade fut le prix d'une action d'éclat.
Page 325 - Il est né l'enfant du miracle! Héritier du sang d'un martyr, II est né d'un tardif oracle, II est né d'un dernier soupir! Aux accents du bronze qui tonne La France s'éveille et s'étonne Du fruit que la mort a porté! Jeux du sort! merveilles divines! Ainsi fleurit sur des ruines Un lis que l'orage a planté.
Page 408 - Sans qu'un ami t'abrite à l'ombre de son toit , Marche, autre juif errant ! marche avec l'or qu'on voit Luire à travers les doigts de tes mains mal fermées ! Tous les biens de ce monde en grappes parfumées Pendent sur ton chemin , car le riche ici-bas A tout, hormis l'honneur qui rie s'achète pas!
Page 50 - A la fin, le roi, lassé du beau et de la foule, se persuada qu'il vouloit quelquefois du petit et de la solitude. Il chercha autour de Versailles de quoi satisfaire ce nouveau goût. Il visita plusieurs endroits, il parcourut les coteaux qui découvrent Saint-Germain et cette vaste plaine qui est au bas, où la Seine serpente et arrose tant de gros lieux et de richesses en quittant Paris.
Page 87 - Est-ce un homme? Oui. Dieu le reçoit dans ses temples et lui permet de prier. Il n'est pas criminel : cependant aucune langue ne consent à dire, par exemple, qu'il est vertueux, qu'il est honnête homme , qu'il est estimable Nul éloge moral ne peut lui convenir; car tous supposent des rapports avec les hommes , et il n'en a point.
Page 106 - En y entrant, un charme universel se répand sur tous les sens et confond leur usage. On croit voir la fraîcheur avant de la sentir; les différentes nuances de la couleur des feuilles adoucissent la lumière qui les pénètre, et semblent frapper le sentiment aussitôt que les yeux. Une odeur agréable, mais indéterminée, laisse à peine discerner si elle affecte le goût ou l'odorat; l'air même, sans être aperçu, porte dans tout notre être une volupté pure qui semble nous donner un sens...
Page 50 - Peu à peu l'ermitage fut augmenté; d'accroissement en accroissement, les collines taillées pour faire place et y bâtir, et celle du bout largement emportée pour donner au moins une échappée de vue fort imparfaite. Enfin, en bâtiments, en jardins, en eaux...
Page 50 - C'est là que tout est grand , que l'art n'est point timide ; Là tout est enchanté , c'est le palais d'Armide ; C'est le jardin d'Alcine , ou plutôt d'un héros Noble dans sa retraite , et grand dans son repos; Qui cherche encore à vaincre , à dompter des obstacles Et ne marche jamais qu'entouré de miracles. Voyez-vous et les eaux , et la terre , et les bois , Subjugués à leur tour, obéir à...
Page 408 - C'est un païen immonde, Un renégat , l'opprobre et le rebut du monde , Un fétide apostat , un oblique étranger Qui nous donne du moins le bonheur de songer Qu'après tant de revers et de guerres civiles, II n'est pas un bandit écume dans nos villes, Pas un forçat Indeux blanchi dans les prisons, Qui veuille mordre en France au pain des trahisons ! Rien ne te disait donc dans l'âme, ô misérable!

Bibliographic information