Handbuch der französischen sprache und litteratur; oder, Auswahl interessanter chronologisch geordneter stücke aus den klassischen französischen prosaisten und dichtern nebst nachrichten von den verfassern und ihren werken: Die prosaiker von Rabelais bis zum ausbruche der französischen revolution. 9. aufl. 1838

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 297 - ... sans avoir besoin de rappeler le passé ni d'enjamber sur l'avenir ; oů le temps ne soit rien pour elle, oů le présent dure toujours sans néanmoins marquer sa durée et sans aucune trace de succession, sans aucun autre sentiment de privation ni de jouissance, de plaisir ni de peine, de désir ni de crainte que celui seul de notre existence...
Page 296 - Quand le soir approchait je descendais des cimes de l'île et j'allais volontiers m'asseoir au bord du lac, sur la grčve, dans quelque asile caché ; lŕ le bruit des vagues et l'agitation de l'eau fixant mes sens et chassant de mon âme toute autre agitation la plongeaient dans une ręverie délicieuse oů la nuit me surprenait souvent sans que je m'en fusse aperçu.
Page 90 - Job; avec ces rois et ces princes anéantis, parmi lesquels ŕ peine peut-on la placer, tant les rangs y sont pressés, tant la mort est prompte ŕ remplir ces places.
Page 28 - Que chacun examine ses pensées, il les trouvera toutes occupées au passé et ŕ l'avenir. Nous ne pensons presque point au présent; et, si nous y pensons, ce n'est que pour en prendre la lumičre pour disposer de l'avenir.
Page 29 - L'esprit de ce souverain juge du monde n'est pas si indépendant qu'il ne soit sujet ŕ ętre troublé par le premier tintamarre qui se fait autour de lui. Il ne faut pas le bruit d'un canon pour empęcher ses pensées : il ne faut que le bruit d'une girouette ou d'une poulie. Ne vous étonnez pas s'il ne raisonne pas bien ŕ présent ; une mouche bourdonne ŕ ses oreilles : c'en est assez pour le rendre incapable de bon conseil.
Page 325 - Il n'ya dans la nature humaine qu'une douzaine, tout au plus, de caractčres vraiment comiques et marqués de grands traits.
Page 178 - Les habits changent; mais ce n'est pas ŕ dire que la figure des corps change aussi. La politesse ou la grossičreté , la science ou l'ignorance , le plus ou le moins d'une certaine naďveté, le génie sérieux ou badin, ce ne sont lŕ que les dehors de l'homme, et tout cela change : mais le cœur ne change point, et tout l'homme est dans le cœur. On est ignorant dans un sičcle , mais la mode d'ętre savant peut venir ; on est intéressé, mais la mode d'ętre désintéressé ne viendra point.
Page 25 - Provinciales ou les lettres écrites par Louis de Montalte ŕ un provincial de ses amis et aux RR. PP. Jésuites, sur le sujet de la morale et de la politique de ces Pčres.
Page 293 - ... plus rapprochés. Comme il n'ya pas sur ces heureux bords de grandes routes commodes pour les voitures, le pays est peu fréquenté par les voyageurs ; mais il est intéressant pour des contemplatifs solitaires qui aiment ŕ s'enivrer ŕ loisir des charmes de la nature...
Page 318 - C'est moins un livre que des matériaux pour orner un livre. On lut avidement ce petit recueil; il accoutuma ŕ penser et ŕ renfermer ses pensées dans un tour vif, précis et délicat.

Bibliographic information