Page images
PDF
EPUB
[merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small]

CHEZ GIGUET ET MICHAUD, IMP.-LIBRAIRES,

RUE DES BONS - ENFANS, No. 6.

[blocks in formation]

1

Énke aborde à Cumes, ville et port de la Campanie ; et suivant les conseils de son père, il va d'abord consulter la sibylle Déiphobe , qui lui prédit tout ce qui doit lui arriver en Italie, avant qu'il y puisse fonder une ville et établir sa colonie. Après avoir célébré la cérémonie des obsèques de Misène son trompette, et lui avoir fait élever un tombeau sur le promontoire qui porte encore son nom, il va chercher, suivant l'ordre de la sibylle , dans une vaste forêt le rameau d'or, sans lequel il lui eût été impossible de pénétrer aux enfers. Ayant enfin trouvé le précieux ra

porte à la sibylle, qui le fait descendre avec elle aux enfers par l'embouchure du lac d'Averne. Il rencontre d'abord tous les monstres qui étoient à l'entrée de cet affreux séjour ; il arrive ensuite sur les bords du Styx , au parmi les ombres qui se présentent en foule sur le rivage, et qui supplient Caron de les recevoir dans sa barque, il reconnoit Oronte et son pilote Palinure. Le héros, toujours accompagné de la sibylle, est reçu dans la barque, à la faveur du rameau d'or. Il traverse le fleuve ; et le chien Cerbère ayant été endormi par un gáteau soporifique que la sibylle lui jette, ils parcourent ensemble les différens lieux qui partagent l'empire des ombres. D'un côté sont les enfans morts au berceau, de l'autre ceux qu'on a fait mourir injustement pour des crimes qui leur ont été faussement imputés ; ici sont ceux qui se sont eux-mêmes donné la mort, et qui se repentent de leur aveugle fureur ; sont les amans malheureux qui se promènent tristement. Énée rencontre en cet endroit des enfers l'infortunée Didon ; il laborde et lui parle, pour essayer de justifier son départ de Carthage; elle dédaigne de l'écoutor, et se retire sans lui pondre. Il passe dans le séjour de ceux qui ont acquis de la gloire par les armes ; il reconnoit parmi eux Deiphobe, fils de Priam, le troisième mari d'Hélène , qui lui apprend les funestes circonstances de sa mort. Il marche ensuite vers le Tartare, séjour des ombres criminelles; la sibylle lui nomme les plus célèbres, et lui peint les divers tourmens qu'elles endurent. Arrive enfin au palais du roi des enfers, il suspend le rameau d'or à la porte de la demeure de Proserpine; de ils passent l'un et l'autre

il le

meau,

1

aux Champs-Élysées , lieux agréables, habités parles ames heureuses de ceux qui ont bien vécu sur la terre. Musée leur sert de guide , pour

les conduire dans un vallon Anchise se promenoit. Anchise reconnoit son fils et lui parle ; il lui explique les principes les plus sublimes de la philosophie, et lui développe les mystères de la physique générale, conformément à la doctrine de Platon et à celle de Pythagore, touchant la transmigration des ames ; ce qui lui donne lieu de l'entretenir au sujet de sa glorieuse postérité. Il lui nomme les rois d'Albe qui doivent descendre de lui , et ensuite ceux de Rome; il lui peint tous les héros de la république, et surtout Jules-César et Auguste , sans oublier Marcellus, fils d'Octavie, sæur de cet empereur. (Marcellos venoit de mourir à la fleur de son âge ; son éloge funèbre est un des plus beaux morceaux du poëme.). Énée, satisfait de toutes ces connoissances que son père lui donne, sort enfin des enfers par

la

porle d'ivoire, et revient sur la terre. Il va rejoindre sa flotte qui étoit à l'ancre dans la rade de Cumes; il s'embarque, met à la voile, et arrive enfin à Caïète , ville et port du Latium,

« PreviousContinue »