Page images
PDF

intention de l'ètre (*) , & aimer l'état moins pour soi que pour lui-mème.

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]

que chacun va au bien commun, croyant aller à ses intérêts particuliers.

Il est vrai que, philosophiquement parlant , c'est un honneur faux qui conduit toutes les parties de l'état : mais cet honneur faux est aussi utile au public que le vrai le seroit aux particuliers qui pourroient l'avoir.

Et n'est-ce pas beaucoup d'obliger les hommes à faire toutes les actions difficiles, & qui demandent de la force, sans autre récompense que le bruit de ces actions ?

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

C H A P I T R E I X. Du principe du gouvernement despotique.

[ocr errors]

Le pouvoir immense du prince y passe tout entier à ceux à qui il le confie. Des gens capables de s'estimer beaucoup euxmèmes, seroient en état d'y faire des révolutions. Il faut donc que la crainte y abbatte tous les courages, & y éteigne jusqu'au moindre sentiment d'ambition.

[ocr errors]

(+) Comme il arrive souvent dans l'aristocratie militaire. . ($) Ricault, de l'empire Ottomant.

[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors]

Différence de l'obéissance dans les gouvernemens modérés $ dans les gouvernemens despotiques.

[ocr errors][ocr errors]
« PreviousContinue »