Page images
PDF
[ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors]

(*) Les rois d'Orient ont toujours des vizirs, dit M. Cbardin.

[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][graphic]
[ocr errors][ocr errors][merged small]

C HA P I T R E P R E M I E R. Différence de la mature du gouvernement

& de son principe. A P R E s avoir examiné quelles sont les loix relatives à la nature de chaque gouvernement, il faut voir celles qui le

sont à son principe.

Il y a cette différence (*) entre la nature du gouvernement & son principe, , que sa nature est, ce qui le fait être tel ; & son principe, ce qui le fait agir. L'une est sa structure particuliere, & l'autre les passions humaines qui le font mouvoir. Or, les loix ne doivent pas être moins relatives au principe de chaque gouvernement, qu'à sa nature. Il faut donc chercher quel est ce principe. C'est ce que

je vais faire dans ce livre-ci. CHA

[ocr errors]

C H A P I T R E I I.
Du principe des divers gouvernemens. .

' A I dit que la nature du gouvernement républicain est, que le peuple en corps , ou de certaines familles , y aient la souveraine puissance : celle du gouvernement monarchique, que le prince y ait la souveraine puissance , mais qu'il l'exerce selon des loix établies : celle du gouvernement despotique, qu'un seul y gouverne selon ses volontés & ses caprices. Il ne m'en faut pas davantage pour trouver leurs trois principes ; ils en dérivent naturellement. Je commencerai par le gouverne' , ment républicain , & je parlerai d'abord du démocratique.

[ocr errors][merged small]

L ne faut pas beaucoup de probité , pour qu'un gouvernement monarchique ou un gouvernement despotique se maintiennent ou se soutiennent. La force des Tome I. C loix

« PreviousContinue »