Page images
PDF

détendu de mettre à mort un citoyen Romain , elles n'eurent plus d'application. Voilà le temps auquel on peut rapporter ce que Tite-Live (S) dit des Romains, que jamais peuple n'a plus aimé la modération des peines. Que si l'on ajoute à la douceur des peines, le droit qu'avoit un accusé de fe retirer avant le jugement , on verra bien que ies Romains avoient suivi cet esprit que j'ai dit ètre naturel à la république. Sylla , qui confondit la tirannie, l'anarchie & la liberté , fit les loix Cornéliennes. Il sembla ne faire des reglemens que pour établir des crimes. Ainsi qualifiant une , infinité d'actions du nom de meurtre, il trouva par tout des meurtriers ; & par une pratique qui ne fut que trop suivie, il tendit des piéges, sema des épines, ouvrit des abîmes sur le chemin de tous les citoyens. Presque toutes les loix de Sylla ne portoient que l'interdiction de l'eau & du feu. César y ajouta la confiscation des biens (*), parce que les riches, gardant dans † Glll

[ocr errors]
[ocr errors]

[t+ ] Voyez la loi ; , 4 legis ad leg. Cornel. de Jficariis, & un très - grand nombre d'autres au digefte & au code.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

noit , dit Capitolin (fff) que les uns avoient été mis en croix , les autres exposés aux bètes, ou enfermés dans des peaux de bêtes récemment tuées , sans aucun égard pour les dignités. Il sembloit vouloir exercer la discipline militaire , sur le modele de laquelle il prétendoit rêgler les affaires civiles.

On trouvera dans les considérations sur la grandeur des Romains 85 leur décadence , somment Constantin changea le despotisme militaire en un despotisme militaire & civil , & s'approcha de la monarchie.. On y peut suivre les diverses révolutions de cet état ; & voir comment on y passà de la rigueur à l'indolence, & de l'indolence à l'impunité.

[ocr errors]

De la juste proportion des peines avec - le crime.

[ocr errors][merged small]
[ocr errors]
[ocr errors]

[ + ] Id. ibid. 3 , . I 6

[ocr errors][ocr errors]
« PreviousContinue »