Dictionnaire universel des sciences morale, économique, politique et diplomatique; ou Bibliothèque de l'homme-d'état et du citoyen

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 17 - ... & ils ne peuvent maintenir cette Loi en vigueur , qu'avec une efpece de cruauté. Tout homme qui a le malheur d'être infulté par un brutal...
Page 15 - ... littéralement , il fut mis hors de cour & de procès. Pour que cette loi fût claire , elle auroit dû porter , que quiconque prend plus d'une femme foit puni &c. Les ( * ) loix vagues & littéralement interprétées en Angleterre , ont donné lieu aux abus les plus ridicules. DES loix précifes ne donnent point lieu à la chicane , elles doivent s'entendre...
Page 684 - Tous navires des puissances neutres, sortis des ports du royaume, qui n'auront à bord d'autres denrées et marchandises que celles qui y auront été chargées, et qui se trouveront munis •de congés de l'amiral de France, ne pourront être arrêtés par les armateurs Français, ni ramenés par eux dans les ports du royaume sous quelque prétexte que ce puisse être.
Page 556 - Mexico même, les'grands, les hommes riches, dans qui l'efprit de fociété diminuoit la férocité des préjugés & des mœurs du peuple, n'avoient plus que de l'indifférence pour cette religion. Plufieurs d'entre les nobles étoient révoltés d'exercer les emplois les plus humilians auprès de leurs maîtres.
Page 15 - Si les lois se doivent établir pour le bien des peuples, faut-il qu'on en tolère de pareilles, qui mettent les juges dans le cas de commettre méthodiquement des actions criantes qui révoltent l'humanité ? Il ya huit ans que la question est abolie...
Page 16 - Romaines , dans les tems otj elles étoient les plus fécondes en GrandsHommes. . IL eft encore un article , qui doit être compris fous l'Obfcurité des Loix; c'eft la Procédure & le nombre d'inftances que les Plaideurs ont à parcourir, avant que de terminer leurs Procès. Que ce foient de mauvaifes Loix , qui leur...
Page 551 - La nature étoit différente d'elle-même, & n'en étoit que plus agréable & plus riche. Un air tempéré , des chaleurs continues, mais fupportables, entretenoient la parure & la fécondité de la terre. On voyoit dans le . même canton , des arbres couverts de fleurs , des arbres chargés de fruits.
Page 17 - Loi , ou ne risquera t- il pas plutôt fa Vie & fa Fortune pour fauver fa Réputation ? Le point de la difficulté qui refte à réfoudre , feroit de trouver un expédient , qui , en confervant l'honneur aux Particuliers , maintint la Loi dans toute fa vigueur. La puiflance des plus grands Rois n'a rien pu contre cette Mode barbare.
Page 3 - Ce légiflateur crut que ce n'étoit pas allez de punir les hommes pendant leur vie : il établit un tribunal qui les jugeoit après leur mort, afin que la flétriflure attachée à leur condamnation, fervît d'aiguillon pour animer les vivans à la vertu.
Page 10 - Loix qui font les plus conformes à l'équité naturelle , à quelques exceptions près, font les meilleures. Comme Lycurgue trouva un peuple ambitieux , il lui donna des Loix plus propres à faire des guerriers que...

Bibliographic information