Histoire de France d'Anquetil: continuée, depuis la révolution de 1789 jusqu'à celle de 1830, Volume 2

Front Cover
Bureau central de l'histoire de France, 1845 - France
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 1177 - Messieurs , que je la mériterai par mon zèle pour le service du roi , et par mon amour pour le bien public, surtout étant aidé par vos conseils , et par vos sages remontrances ; je vous les demande par avance...
Page 1021 - Est-il possible, monsieur, qu'un prince du sang de France propose de donner séance sur les fleurs de lis au plus cruel ennemi des fleurs de lis!
Page 1167 - Paris ; ce qui lui serait possible si la mienne était battue. Pour moi, je sais que des armées aussi considérables ne sont jamais assez défaites pour que la plus grande partie de la mienne ne pût se retirer sur la Somme. Je connais cette rivière ; elle est très...
Page 761 - ... et distinguer ses serviteurs, et d'un seul élancement de sa vue les fortifier en l'espérance de l'avancement de ses desseins, de sa fortune et de sa grandeur, et leur dire sans parler, JE VOUS VOIS, se leva, et après avoir fait une...
Page 723 - Il courait publiquement la bague, vêtu en amazone, portant des « pendants d'oreilles ; faisait joûtes, ballets et tournois, et force mascarades, « où il se trouvait ordinairement habillé en femme, ouvrait son pourpoint « et découvrait sa gorge, y portant un collier de perles et trois collets de « toile, deux à fraise et un renversé, ainsi que lors le portaient les dames de
Page 824 - Je ne vous ai point appelés, comme faisaient mes prédécesseurs, pour vous faire approuver leurs volontés. Je vous ai assemblés pour recevoir vos conseils, pour les croire, pour les suivre, bref, pour me mettre en tutelle entre vos mains, envie qui ne prend guère aux rois, aux barbes grises et aux victorieux.
Page 824 - ... je l'ai tirée de la servitude et de la ruine. Je désire maintenant la remettre en sa première force et en son ancienne splendeur. Participez, mes sujets, à cette seconde gloire, comme vous avez participé à la première.
Page 725 - Fallait tous les jours voir, et ne bougeait du chevet de son lit, et qui avait promis aux chirurgiens qui le pansaient cent mille francs en cas qu'il revînt en convalescence, et à ce beau Mignon, cent mille écus pour lui faire avoir bon courage de guérir. Nonobstant lesquelles promesses, il passa de ce monde en l'autre...
Page 1181 - Il mit dans ce conseil des gens du parlement, de la chambre des comptes, de la cour des aides et de la ville...
Page 1075 - comme le roi écoute en maître et parle en père? Il se mettra en chemin un « peu tard , mais il ira plus loin qu'un autre.

Bibliographic information