Page images
PDF
EPUB

DE MM. LES COLLABORATEURS

DE LA VIIE SECTION

DU BULLETIN UNIVERSEL DES SCIENCES

ET DE L'INDUSTRIE (1).

Rédacteurs principaux : MM. CHAMPOLLION-FIGEAC et CHAMPOL

LION JEUNE.

PHILOLOGIE comparative (Vergleichende Sprachkunde, ou Lin

guistik des Allemands ), et ETHNOLOGIE (Völkerkunde des Allemands ). -- Collab.: MM. Agoub, Bianchi, de Chézy, Choppin d’Arnouville, Coquebert de Montbret, Depping, Dugas-Montbel, Gail, Garcin de Tassy, de Golbéry, Grangeret de Lagrange, Hase , Edme Héreau, Amédée Jaubert, Langlois, Letronne, Al. Pillon, Reinaud, Abel Rémusat,

de Roguier, Rosellini, Baron Silvestre de Sacy, Stahl. MYTHOLOGIE. --Collab.: MM. Choppin d’Arnouville, Depping,

Dugas-Montbel, de Golbéry, Le Noble, Métral. ARCHÉOLOGIE, NUMISMATIQUE. — Collab.: MM. Bottin, Coque

bert de Montbret, Dubois, Dumersan ,de Golbéry, Le Noble, Letronne, Mionnet, Reinaud, Abel Rémusat, Rosellini,

Baron Silvestre de Sacy: HISTOIRE. Collab. : MM. Michel Berr, Bottin, Choppin

d’Arnouville, Coquebert de Montbret, Depping, DugasMontbel, Garcin de Tassy, Gence, de Golbéry, Hase , Edme Héreau, A. Jaubert, Langlois, Letronne, Métral, Albert Montémont, A. Pellat, Al. Pillon, Reinaud, Abel Rémusat, Baron Silvestre de Sacy, Stahl.

(1) Ce Recueil, composé de huit sections, auxquelles on peat s'abonner séparément, fait suite au Bulletin général et universel des annonces et des nouvelles scientifiques, qui forme la première année de ce journal. Le prix de cette première année (1823) est de 40 tr. pour 4 vol. in-8°, ou 12 cahiers, composés de 10 feuilles d'impression chacun.

PARIS.

IMPRIMERIE DE AMB. FIRMIN DIDOT,

RUE JACOB, No 24.

[blocks in formation]
[ocr errors]
[ocr errors]

A PARIS,
AU BUREAU CENTRAL DU BULLETIN, rue de l'Abbaye, no 3,
Et chez MM. FIrmin DIDOT, rue Jacob, n° 24.
Paris, Strasbourg et Londres, chez MM. TREUTTEL ET Wurtz.
Leipzig , chez MM. BROCKHAUS.

DES SCIENCES HISTORIQUES,

ANTIQUITÉS, PHILOLOGIE.

PHILOLOGIE, ETHNOGRAPHIE ET LINGUISTIQUE.

1. VENDIDAD, ZEND-AVESTE PARS XX adhùc superstes; è codd.

mss. parisinis primum edidit, varietatem lectionis adjecit Justus OLSHAUSEN, Holsatus. Partie Ite. In-4° lith. de 48 p.; prix, 7 fr. Hambourg, 1829.

Nous avons annoncé dans le temps la magnifique édition du Zend-Avesta que publie M. Burnouf et dont 5 livraisons formant 280 pages grand in-folio ont paru, et qui vont être suivies de la sixième. En voici une autre moins complète à la vérité, et qui diffère sous quelques rapports de la première. L'édition de M. Burnouf donne le texte fidèlement copié d'après un beau manuscrit, et contiendra les variantes de tout genre dans le commentaire; M. Olshausen s'est servi de ces variantes pour faire le texte, ce qui, pour un idiôme encore si peu connu, paraît assez hardi; quant à nous, nous donnons la préférence au système de M. Burnouf. M. Olshausen avertit que le texte qui comprendra 7 livraisons, sera suivi de matériaux de grammaire et de lexicologie destinés à faciliter l'intelligence du texte. M. Burnouf fera de même suivre son édition d'un commentaire étendu, et le public qui prend intérêt à des études philologiques peut se féliciter de ce que le seul reste de l'ancienne littérature persane a trouvé deux habiles éditeurs à la fois. M. Olshausen donne à entendre que M. Rask,

déjà bien
connu par

des travaux philologiques, s'occupe de la rédaction d'une grammaire de la langue Zend.

S.

2. NOUVEAUX MANUSCRITS ORIENTAUX, donnés à la Bibliothèque

impériale de St-Pétersbourg. La dernière campagne des Russes contre la Porte a accru les

G. TOME XVI, - SEPTEMBRE 1830.

[ocr errors]

richesses des établissemens scientifiques de St-Pétersbourg. Le
feldmaréchal comte Paskewitsch a fait acheter à Erzerum 34
manuscrits et ouvrages imprimés qui, avec d'autres nouveaux
manuscrits de la bibliothèque de Bajazet, ont été placés dans la
bibliothèque impériale de St-Pétersbourg. (Leipz. Lit. Zeitung;
mai 1830, p. 1019).
3. MANUSCRITS PRÉCIEUX EN PERSAN, donnés à l'empereur Ni-

colas 1er par le schah régnant en Perse. (Leipzig. Lit. Zeitung;
juin 1939, p. 1115)

Ce présent, qui a été remis dans l'automne de l'année 1829 à l'empereur de Russie par le prince persan Chosrou-Mirza,mérite le nom de présent royal, alors même que l'on ne considérerait que la magnificence et le luxe des manuscrits ; l'écriture est en grande partie le plus beau taaliq ou nestaaliq, et vient des calligraphes les plus célèbres. Les feuilles sont garnies d'or, et leurs couleurs très-variées; les textes sont encadrés dans de jolies bordures; les marges sont couvertes des ornemens les plus brillans, consistant en fleurs et en feuillages; les premières pages sont magnifiques. Les vignettes dans le texte se font souvent remarquer par une netteté au-dessus de tout éloge. Les tableaux sont fort jolis, et les reliures élégantes; quelques-unes sont couvertes d'étoffes richement brodées en or, de schals, de cachemirs, etc. Ajoutez à cela que tous ces manuscrits sont des productions d'auteurs persans célèbres et estimés, qu'un tiers ne se trouvait pas encore dans les collections de St-Pétersbourg, et que précisément ce tiers contient quelques ouvrages importans et intéressans. Voici la liste de ces manuscrits qui sont tous persans, à l'exception du n° 17.

Auteurs en prose. 1. La chronique de Hafez Abru.

L'auteur, dont le véritable nom est Nur-eddin Lutf-Allah ben Abd-Allah, est mort en l’année 834 de l'hégire.

Sa chronique que l'on connait aussi sous le titre de Subdetet-Tewarich (c'est-à-dire la crème de toutes les chroniques ), est une histoire universelle dans le sens que les Mahometans attachent à ce mot, et s'étend jusqu'à l'année 829=1426.

Mais il est à regretter que, des quatre parties de cet ouvrage intéressant et précieux dont l'auteur a puisé à des sources ex

« PreviousContinue »