Liber de mensura orbis terrae: ex duobus codd. MSS. Bibliothecae imperialis

Front Cover
ex typis F. Didot, 1807 - Geography, Medieval - 77 pages

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 30 - ... ont déterminé à telle ou telle opinion. Des recherches, faites de bonne foi, ne sont jamais entièrement perdues pour la science. Quelque hardie qu'elle paraisse, une conjecture, suffisamment autorisée, a toujours l'avantage , en signalant une difficulté inaperçue, d'appeler l'attention } d'éveiller la sagacité , et c'est ainsi que d'habiles critiques ont dû quelquefois une restitution ingénieuse aux efforts infructueux de leurs devanciers. Heureux encore celui qui, n'ayant pu arriver...
Page 101 - ... ou d'environ 7 pieds. Les angles de la première assise, ainsi fixés d'une manière inébranlable, servirent à régler la pose des pierres intermédiaires de la même assise. Quand celle-ci fut arasée, on suivit le même procédé pour la pose de l'assise suivante, c'est-à-dire qu'on établit les pierres angulaires dans des mortaises pratiquées sur la première, et ainsi de suite jusqu'au sommet. Par cette disposition, les pierres qui constituaient chacune des quatre arêtes retenaient comme...
Page 55 - Atlantis duri, coelum qui vertice fulcit, Atlantis, cinctum assidue cui nubibus atris Piniferum caput et vento pulsatur et imbri, Nix humeros infusa tegit : tum flumina mento 250 Praecipitant senis, et glacie riget horrida barba.
Page 129 - Au reste, ceux qui ont écrit que cette île était entourée d'une mer de glace en ont évidemment menti, de même que ceux qui ont prétendu que depuis l'équinoxe du printemps jusqu'à celui d'automne on jouissait sans interruption de la lumière du soleil, et, vice versa, qu'on en était privé jusqu'à l'équinoxe...
Page 29 - In medio illius minimi temporis medium noctis fit in medio orbis terrae ; et idcirco mentientes falluntur qui circum eam concretum fore mare scripserunt, et qui a vernali aequinoctio usque ad autumnale continuum diem sine nocte atque ab autumnali versa vice usque ad vernale aequinoctium assiduam quidem noctem, dum illi navigantes in naturali tempore magni frigoris eam intrabant ac manentes in ipsa dies noctesque semper praeter solstitii tempus alternatim habebant: sed, navigatione minus diei ex illa...
Page 248 - Secundi corruptos absque dtibio numeros fieri cognovero, loca eorum vacua interim fore faciam, ut si non invenero certa exemplaria, quicumque reppererit emendet. nam ubi dubitavero utrum certi nee ne sint numeri, sicut certos crassabo,*) ut praedictus quisquis veros viderit veraciter corrigat.
Page 12 - Theodosius princeps venerando jussit ab ore confici, ter quinis aperit cum fascibus annum. Supplices hoc famuli, dum scribit, pingit et alter, mensibus exiguis veterum monumenta secuti, in melius reparemus opus culpamque priorem tollimus ac totum breviter comprendimus orbem: sed tamen hoc tua nos docuit sapientia, princeps!
Page 130 - ... de la Bretagne. Un religieux digne de foi m'a raconté qu'après avoir navigué deux jours et une nuit d'été, dans un petit bâtiment à deux rangs de rames, il aborda dans une de ces îles. Ces îles sont petites pour la plupart, presque toutes séparées les unes des autres par des détroits fort resserrés ; elles étaient, il ya une centaine d'années, habitées par des ermites sortis de notre Scottia1.
Page 129 - II ya trente ans, écrit-il (1), que des clercs qui avaient demeuré dans cette île depuis les calendes de février jusqu'à celles d'août me racontèrent que, non seulement lors du solstice d'été, mais encore quelques jours avant et après, le soleil...
Page 30 - ... et idcirco mentientes falluntur qui circum earn concretum fore mare scripserunt, et qui a vernali aequinoctio usque ad autumnale continuum diem sine nocte atque ab autumnali versa vice usque ad vernale aequinoctium assiduam quidem noctem, dum illi navigantes in naturali tempore magni frigoris earn intrabant ac manentes in ipsa dies noctesque semper praeter solstitii tempus alternatim habebant: sed, navigatione minus diei ex ilia ad boream congelatum mare invenerunt.

Bibliographic information