Voyages dans les Deux Siciles et dans quelques parties des Apennins, Volume 4

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 251 - Ces deux côtés ne sont point parallèles, mais ils forment avec le corps du peigne un plan qui va en se rétrécissant vers la base de la mâchoire et s'élargissant par conséquent dans le sens opposé Sous la seconde rangée il en naît une troisième, sous la troisième une quatrième, sous la quatrième une cinquième ; chacune de ces dernières représente également autant de peignes dentés , dont les divisions sont au nombre de dix , et absolument semblables à celles des deux rangées...
Page 242 - La seconde rangée est plus inclinée dans le même sens ; les autres rangées sont aplaties sous celles-là , et s'y cachent en partie. Les plus grandes dents ont quatre lignes et demie de long sur trois et demie de large. On voit les mêmes dispositions dans la mâchoire inférieure, excepté que les dents plus petites ne sont pas découpées en manière de scie comme abandonnent , comme les extérieures , l'enles précédentes.
Page 244 - ... pas acquis la dureté des autres. » En considérant les dents de la mâchoire inférieure, je n'ai su découvrir d'autre différence , sinon qu'elles étoient proportionnellement plus petites : d'ailleurs elles couvenoient dans toutes les circonstances précédentes, sans en excepter leurs limbes découpés en forme de scie.
Page 245 - ... de la seconde rangée qui ont déjà pris place dans la première, celles de la troisième ne viennent les suppléer, et après elles celles de la quatrième; de manière que les trois rangées postérieures peuvent être regardées comme les suppléantes...
Page 252 - Quant à celles-ci qui forment «inq rangées, si on multiplie ce nombre par treize, on aura soixante - cinq dents à peigne pour tout le contour de la mâchoire. . . . « La mâchoire inférieure , plus courte que la supérieure, plus effilée dans le milieu, est armée d'une denture bien différente. Chaque dent, de deux tiers plus petite que celles à peigne , est tantôt à deux pointes , tantôt à trois ou quatre , sans suivre de règle constante , et les pointes penchent vers les côtés de...
Page 245 - J'avois en ce moment sous les yeux un de ces glossopètres qui comportait trente-deux lignes de circonférence à sa base sur trente-cinq de hauteur , et qui , vu sous tous les sens , ne pouvoit être plus semblable aux dents en forme de scie du requin de la collection du museum. Or , si ce dernier animal , dont les dents n'ont que trois lignes et demie de large sur quatre lignes et demie de haut, offre un corps de six pieds de longueur sur trois de largeur , quel étoit donc le volume...
Page 251 - ... .à peigne. Quant à celles - ci qui forment cinq rangées, si on multiplie ce nombre par treize, on aura soixante-cinq dents à peigne pour tout le contour de la mâchoire. A la vérité, il en manque une des plus grandes dans la première rangée ; mais sa place reste. Cette privation n'était pas récente à l'époque où l'on prit le poisson, car la chair fongeuse couvrait la cicatrice , et y formait une éminence anguleuse de quelque épaisseur.
Page 242 - Spallanzani, n'avoit que six pieds de long sur trois pieds quatre pouces de circonférence ; c'étoit, dit cet habile observateur, un pygmée en comparaison des adultes de son espèce. « La première rangée des dents de la mâchoire supérieure saille à peine hors de la bouche ; leurs pointes sont légèrement courbées vers l'intérieur du gosier.
Page 250 - Chaque peigne est denté des deux côtés; il porte des denticules de part et d'autre , trèsaigus par la pointe, recourbés vers la base de la mâchoire , et successivement plus grands à mesure qu'ils s'approchent du milieu de la mâchoire. Le côté supérieur saille hors de la bouche; l'inférieur est tourné vers le bas. Ces deux côtés ne sont point parallèles, mais ils forment avec le corps du peigne un plan qui va en se rétrécissant vers la base de la mâchoire et s'élargissant par conséquent...
Page 112 - le creux d'un rocher; lorsqu'elle voit passer des » vaisseaux dans le détroit, elle avance la tête »hors de son antre, et les attire à elle pour les » faire périr. Depuis la tête jusqu'à la ceinture, » c'est une fille d'une beauté séduisante : poisson » énorme dans le reste de son corps , elle a une » queue de dauphin et un ventre de loup. Pour » Carybde, c'est un autre monstre sur la gauche, »du côté de la Sicile. Trois fois le jour elle en...

Bibliographic information