Histoire du caractère et de l'esprit français depuis les temp les plus reculés jusqu'á la renaissance, Volume 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 42 - Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix, onze, douze, Treize, quatorze, quinze, seize, dix-sept, dix-huit, dix-neuf, vingt.
Page 323 - Il en vint une multitude, par toutes les routes, de loin et de près, du nord et du midi. Il en vint du Maine et de l'Anjou, du Poitou...
Page 209 - Français, et il retrouvera la Castille qu'il a perdue par niaiserie, mais s'il pense à sa mère il n'en mangera pas; car il paraît bien, par sa conduite, qu'il ne fait rien qui lui déplaise. • Je veux que le roi anglais mange aussi beaucoup de ce cœur, et il deviendra vaillant et bon, et il recouvrera la terre que le roi de France lui a ravie , parce qu'il le sait faible et lâche...
Page 22 - permis à d'autres de vous admirer; « je ne fais, moi, nul cas de votre naissance et de votre beauté. Sachez et retenez bien que si vous ne vous hâtez de réparer par une constante application votre négligence passée, vous n'obtiendrez jamais rien de Charles.
Page 8 - Sil y avoit dans le monde une nation qui eût une humeur sociable, une ouverture de cœur, une joie dans la vie, un goût, une facilité à communiquer ses pensées ; qui fût vive, agréable, enjouée, quelquefois imprudente, souvent indiscrète, et qui eût avec cela du courage, de la générosité, de la franchise, un certain point d'honneur, il ne faudroit point chercher à gêner par des lois ses manières, pour ne point gêner ses vertus.
Page 53 - Le premier sac que l'on apporta, on y trouva le poids. Le second sac qu'on apporta , on y trouva le poids de même. Le troisième sac que l'on pesa : — Ohé ! ohé ! le poids n'y est pas ! Lorsque l'intendant vit cela, il étendit la main sur le sac; II saisit vivement les liens , s'efforçant de les dénouer.
Page 43 - Ils fuient! ils fuient! où est donc la haie de lances? Où sont ces bannières versicolorées flottant au milieu ! Les éclairs ne jaillissent plus de leurs armes souillées de sang. Combien sont-ils? enfant, compte-les bien...
Page 42 - Et qu'avaient-ils à faire dans nos montagnes, ces hommes du Nord? Pourquoi sont-ils venus troubler notre paix? Quand Dieu fait des montagnes, c'est pour que les hommes ne les franchissent pas...
Page 85 - Karlo, et in aiudha et in cadhuna cosa, si cum om per dreit son fradra salvar dift, in o quid il mi altresi fazet, et ab Ludher nul plaid nunquam prindrai, qui meon vol cist meon fradre Karle in damno sit.
Page 388 - Milon, le 25 janvier 1210, nous a porté ses plaintes contre les légats qui l'ont fort maltraité, quoiqu'il eût déjà rempli la plupart des obligations trèsonéreuses auxquelles maître Milon, notre notaire, de bonne mémoire, l'avait assujetti.

Bibliographic information