Correspondance de Le Coz: évêque constitutionnel d'Ille-et-Vilaine, Issue 22

Front Cover
A. Picard et fils, 1900 - France - 951 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 398 - Église romaine, puisse-je m'oublier moi-même! que ma langue se sèche et demeure immobile dans ma bouche, si tu n'es pas toujours la première dans mon souvenir, si je ne te mets pas au commencement de tous mes cantiques de réjouissance : » « Adhœreat lingua mea faucibus meis, si non me...
Page 83 - C'est le crime d'un lâche, et non pas une erreur : C'est trahir à la fois, sous un masque hypocrite, Et le dieu qu'on préfère, et le dieu que l'on quitte : C'est mentir au ciel même, à l'univers, à soi.
Page 289 - Philosophe, tes lois morales sont fort belles, mais montre-m'en, de grâce, la sanction. Cesse un moment de battre la campagne, et dis-moi nettement ce que tu mets à la place du Poul-Serrho (1).
Page 261 - Donnez k la France chrétienne un exemple qui vous fera bénir, non pas seulement par vos contemporains, mais par les générations futures. Reprenez le gouvernement de votre diocèse, aux termes du •décret que j'ai l'honneur de vous envoyer. Si le siège de Rennes vous convenait mieux et qu'il dépendit de moi de vous y placer, j'irais dès ce moment vous en faire la proposition.
Page 9 - Heureux si, dans cette carrière dont je sens toute l'importance, je puis suivre, même de loin, les illustres prélats qui, dans les plus beaux siècles du christianisme, furent, de la même manière, appelés à l'épiscopat! Il est du moins une chose, Très Saint Père, dont je puis assurer Votre Sainteté, c'est mon intention vraie, sincère, inaltérable, de vivre dans la communion la plus parfaite avec le siège de Rome, de ne m'écarter jamais du respect que tout évêque doit au chef visible...
Page 342 - Une société particulière d'athées, qui ne se disputent rien, et qui perdent doucement leurs jours dans les amusements de la volupté, peut durer quelque temps sans trouble; mais si le monde était gouverné par des athées , il vaudrait autant être sous l'empire immédiat de ces êtres infernaux qu'on nous peint acharnés contre leurs victimes.
Page 293 - Divinité, les idées fausses y suppléent, comme dans les temps malheureux on trafique avec de la mauvaise monnaie, quand on n'en a pas de bonne. Le païen craignait de commettre un crime, de peur d'être puni par les faux dieux ; le Malabare craint d'être puni par sa pagode.
Page 289 - Par les principes, la philosophie ne peut faire aucun bien que la religion ne le fasse encore mieux, et la religion en fdit beaucoup que la philosophie ne saurait faire. Par la pratique, c'est autre chose; mais encore faut -il examiner.
Page 287 - ... l'espoir d'échapper; et quelques précautions qu'on prenne , ceux qui n'attendent que l'impunité pour mal faire ne manquent guère de moyens d'éluder la loi ou d'échapper à la peine.
Page 259 - Nous ne cessons d'y opposer le courage et la prudence que nous commande l'Évangile. Mais que la victoire nous paraîtrait plus assurée, si des frères, que nous aimons et à qui nous tendons bien sincèrement les bras, voulaient aussi y concourir avec nous ! J'ai l'honneur d'être avec des sentiments respectueux et fraternels, etc.